Travailler au Japon sans parler Japonais

150 150 Michaël da Silva Paternoster

Vous voulez travailler au Japon mais vous ne parlez pas Japonais ? Sachez que certains emplois ne nécessitent pas d’avoir un bon niveau en langue japonaise. Nous allons en aborder un maximum dans cet article.

La langue japonaise est l’un des principaux obstacles pour trouver un travail au Japon. De nombreuses portes se fermeront devant vous si vous n’êtes pas en mesure de maitriser la langue nationale à un niveau professionnel.

Heureusement, il existe quelques emplois qui restent accessibles, même lorsque vous ne savez pas ce que veut dire « Shigoto » en Japonais. Je vais en aborder un maximum dans cet article qui fera office de dossier. Je le modifierai régulièrement pour y rajouter des liens vers d’autres articles qui aborderont plus en détail certains des emplois cités.

Bonne lecture et bon courage pour vos recherches d’emploi !

Trouver un travail au Japon sans parler Japonais ? OK, mais avec un visa !

Cet article s’adresse en particulier aux personnes qui souhaitent partir au Japon avec un visa vacances-travail ou un visa étudiant. En effet, il est vraiment très difficile d’obtenir un emploi sans parler Japonais. La plupart des solutions présentées ci-dessous ne vous permettront donc pas de convertir un visa de tourisme en visa de travail, ou d’obtenir un visa de travail en entamant les démarches depuis l’étranger. Dans ces deux cas, il est préférable de commencer à chercher un emploi après avoir déjà acquis un bon niveau en langue japonaise.

Les restrictions de travail pour les visas vacances-travail et étudiant

Avant de commencer à vous énumérer les emplois les plus faciles d’accès pour les PVTistes et les étudiants au Japon, j’aimerais vous rappeler les limites de ces deux types de visa.

Le visa vacances-travail

Le visa vacances-travail vous permet de travailler pour financer votre voyage au Japon. Le travail ne doit pas être une fin mais un moyen de réaliser votre programme de voyage. Outre cette petite précision, rien ne vous empêche de travailler à temps plein avec un PVT.

Il vous faudra juste faire attention de respecter la seule restriction imposée par les autorités japonaises : ne pas faire atteinte aux bonnes mœurs lors de l’exercice de votre travail. C’est-à-dire, ne pas travailler dans des bars, des boîtes de nuit ou des établissements de jeux d’argent ou dans des établissements visant uniquement un public d’adultes (pas besoin de vous faire un dessin).

Le visa étudiant

Il est totalement possible de travailler au Japon avec un visa étudiant. Cependant, les étudiants doivent faire une demande de permission de s’engager dans des activités autres que leurs études auprès du bureau d’immigration de leur région. Car ce type de visa ne vous permet pas de travailler sans que vous formuliez ce type de demande.

En règle générale, le bureau d’immigration ne refuse pas les demandes des étudiants. Le bureau instaure souvent une limite de 28 heures de travail hebdomadaire. Vous n’aurez donc pas la possibilité de faire un travail à temps plein.

Quel travail faire lorsqu’on est en PVT ou étudiant au Japon et que l’on ne sait pas parler Japonais ?

Voici la liste des emplois que j’aborderai dans ce dossier :

Métiers non-qualifiés (page 2 de ce dossier)

Métiers qualifiés (page 3)


La photo qui illustre cet article est de Mirai Takahashi et est sous licence Creative Commons.

Michaël da Silva Paternoster

Français vivant au Japon depuis 2016. Je travaille en tant que manager et consultant en marketing pour plusieurs entreprises japonaises et étrangères.

All stories by : Michaël da Silva Paternoster