Le Tokyo Trick Art Museum à Odaiba

150 150 Michaël da Silva Paternoster

Le Tokyo Trick Art Museum est un espace dans lequel vous pouvez prendre des photos assez folles grâce à des illusions d’optique. Ce musée situé dans un centre commercial de l’île artificielle d’Odaiba à Tokyo est une mine d’or pour tout ceux qui veulent repartir du Japon avec des photos souvenirs barrées.

Il y a quelques jours, nous errions sans but dans les nombreux centres commerciaux de l’île artificielle d’Odaiba avec mon pote Juan. Nous nous amusions dans les arcades centers vintages et les boutiques à thème de ce quartier de l’arrondissement de Minato jusqu’au moment où nous sommes tombés sur un musée au nom étrange : Tokyo Trick Art Museum.

La devanture de ce lieu ne laissait pas forcément entrevoir ce qui s’y cachait. Nous nous sommes donc empressé d’acheter nos tickets pour assouvir notre curiosité, et ce fut une véritable découverte ! Nous étions dans un musée qui propose à ses visiteurs de se prendre en photo dans ses œuvres, principalement constituées de peintures murales.

A quoi cela sert me dites-vous ? A créer de véritables illusions d’optique voyons ! Chaque composition de ce musée vous met en scène dans des situations farfelues qui resteront dans les annales de vos photos de vacances.

Le Tokyo Trick Art Museum : des illusions d’optique dans un Japon fantasmé

Le musée est divisé en cinq parties ayant chacune leur propre univers. Deux d’entre elles sont centrées sur la culture japonaise, ce qui est parfait pour faire quelques photos souvenirs.

l’Ere Edo

Dès que vous entrez dans le musée, vous êtes transporté dans le temps et revenez au Japon féodal avec une immense zone proposant des peintures murales sur le thème de l’ère Edo. Cela doit en déconcerter plus d’un de revenir quatre siècles en arrière. Mais heureusement, un membre du staff vous accueille et vous explique comment réaliser des photos funs grâce à tous les éléments de décor du musée. Tout ça dans un Anglais parfait, ce qui est assez rare pour que je le note.

Après ce brief qui nous a permis de comprendre l’étendue des possibilités qui s’offraient à nous, nous nous sommes mis en quête de photos de profil Facebook qui envoient du lourd.

ninja-tokyo-trick-art-museum-tokyo

J’ai réussi à maîtriser les techniques ninja en seulement quelques minutes, grâce au pouvoir des chaussettes magiques.

Pendant ce temps Juan jouait aux équilibriste sur un sceau.

Pendant ce temps Juan jouait sans raison sur un seau. Ce mec a une confiance totale en sa voûte plantaire, quel homme !

Attention cependant, certaines photos requièrent beaucoup de patience pour être réussies. Comme celle ci-dessous, où je suis censé me faire emporter par deux kappas, alors que je devrais plutôt m’inquiéter de l’état de ma tête.

Bel echec.

Le rendu aurait été bon si j’avais fait la guerre 14-18. Bel echec.

La maison hantée à la sauce yokai

l’Hôtesse qui nous avait accueilli au début de la visite nous avait indiqué que deux portes secrètes étaient cachées dans le parcours du Tokyo Art Trick Museum. Nous nous étions donc mis au défi de les trouver et de faire des photos inédites, histoire d’avoir de la matière pour faire nos malins durant les dîners mondains… Sauf que ces fameuses portes étaient loin d’être introuvables, puisqu’elles font partie intégrante de l’itinéraire à suivre pour sortir du musée. Quelle déception !

Mais nous avons très vite oublié nos tracas lorsque nous nous sommes retrouvés confrontés à des monstres issus du folklore japonais : nous étions entrés dans l’espace du Tokyo Trick Art Museum sur le thème de la maison hantée. Autant vous dire que nous y avons mis à profit nos prodigieuses compétences théâtrales.

roue-tokyo-trick-art-museum

Les Japonais ont un folklore étrange… et pas très amical.

Armin : "Eren, vient me sauvaaaaaay !"

Armin : « Eren, viens me sauvaaaaaay ! »

La galerie d’art

Après avoir pris une seconde porte « dérobée », nous nous sommes retrouvé dans l’espace fourre-tout du Tokyo Trick Art Museum : La galerie d’art. Je dis fourre-tout, car effectivement il y a quelques tableaux, comme sur la photo ci-dessous…

tableau-tokyo-trick-art-museum

« Effectivement madame, ça sent la m***e »

Mais il y a aussi des choses que l’on retrouve assez rarement dans des galeries d’art, comme un requin affamé ou un vampire psychopathe.

"Les ninjas m'ont tout appris requin. Tu ne le sais pas mais tu es déjà en voie d'extinction."

« Les ninjas de l’espace Edo m’ont tout appris, requin ! Tu ne le sais pas encore mais tu es déjà en voie d’extinction. »

vampire-tokyo-trick-art-museum

Comme quoi les cours de mime à l’école primaire ça peut servir un jour.

Des puzzles, des énigmes et des casses-têtes

Le quatrième espace est moins dédié à la photo que les précédents. Il présente des illusions d’optique assez courantes. Je n’en dit pas plus pour ne pas tout vous révéler.

La boutique

Comme dans la plupart des musées, le Tokyo Trick Art Museum a sa propre boutique. Elle est intégrée à la visite, car de nombreuses illusions d’optique y sont présentes. Les vendeuses n’hésiteront pas à vous dérouter avec des tours qui vous feront passer pour un débile auprès de vos amis, pendant qu’elles ricanent. Testé par mes soins, et désapprouvé par mon ego.

En outre, cet espace propose des produits exclusifs sur le thème des illusions d’optique. Cela peut faire des cadeaux de voyage sympas pour votre famille ou des amis.

Ce que nous en avons pensé

Nous avons passé un moment très sympa et nous nous sommes bien amusés dans le Tokyo Trick Art Museum, même si nous avons foiré approximativement les trois-quarts de nos photos.

L’entrée nous a coûté 900 yens par personne (le tarif enfant est à 600 yens), pour une visite qui a duré un peu moins d’une heure. C’est un peu cher, mais nous n’étions que deux donc nous enchaînions assez vite les photos. Je pense qu’à plusieurs, les séances photos peuvent durer des heures et devenir carrément du n’importe quoi. Je vous conseillerais d’ailleurs de venir au moins à trois, car certaines photos n’ont de l’intérêt que si deux personnes se trouvent dans le cadre.

Comment s’y rendre ?

Le Tokyo Trick Art Museum se trouve au quatrième niveau du centre commercial Decks Tokyo Beach. Il est ouvert tous les jours de 11 heures à 21 heures.

La station de train la plus proche est Odaiba Kaihinkouen, sur la ligne Yurikamome. Sur cette même ligne, la station Daiba n’est pas non plus très loin. Vous pouvez aussi vous y rendre facilement en vous arrêtant à la station Tokyo Teleport sur la ligne Rinkai

Michaël da Silva Paternoster

Je suis un français vivant à Tokyo, où je travaille en tant que manager et consultant en web marketing depuis plusieurs années. J’ai décidé de partager mes conseils de voyages et diverses astuces qui vous aideront à vous installer au Japon sur ce blog.

All stories by : Michaël da Silva Paternoster