Takeshita-dori : la rue principale de Harajuku

150 150 Michaël da Silva Paternoster

Takeshita-dori est la rue la plus populaire (et la plus bondée) du quartier de Harajuku. Elle est connue pour être le cœur de la culture Kawaii à Tokyo.

Takeshita-dori, qui veut dire littéralement « rue sous les bambous », est une artère qui traverse le quartier de Harajuku sur un demi-kilomètre. Elle se situe juste à la sortie de la gare de Harajuku, ce qui en fait le lieu de passage obligé des gens qui se rendent dans ce faubourg de Tokyo reconnu pour son influence sur la culture populaire japonaise.

Épicentre de la culture Kawaii

En effet, Harajuku est réputé pour être le repère de nombreuses sous-cultures typiquement nippones, dont la plus connue est la culture Kawaii. Cette tendance se caractérise par l’utilisation abusive d’images et d’objets mignons par des jeunes filles adoptant des attitudes enfantines. Cette mode nippone se retrouve aujourd’hui dans tous les domaines de la culture en laissant sa marque dans la musique, comme dans les tenues vestimentaires de ses adeptes.

Lorsque vous vous rendez à Takeshita-dori vous êtes donc baigné par cette culture rose bonbon. Les boutiques vendent des vêtements avec des chats. Vous pouvez vous procurer des pin’s en forme de fraise ou des bonnets avec des oreilles d’ourson. Vous pouvez aussi manger de la barbe à papa arc-en-ciel en compagnie de Kyary Pamyu Pamyu… Tout ceci est possible à Takeshita-dori !

Nan, mais vraiment ! C’est comme si une licorne avait fait un pet magique sur ce bout de Tokyo entre Shibuya et Shinjuku et que le quartier ne s’en était pas encore remis.

Agoraphobe ? Évitez Takeshita-dori

Comme je le disais plus haut dans cet article, Takeshita-dori est un lieu de passage obligé pour toutes les personnes qui se rendent à Harajuku. La rue est donc toujours noire de monde durant les weekends. Les touristes qui osent s’y aventurer devront donc marcher en suivant le rythme lent des jeunes filles qui se rendent dans ce quartier tendance de Tokyo pour faire du lèche-vitrine tout en dégustant des crêpes ou de la barbe à papa.

C’est une expérience assez similaire à celle de prendre les transports en commun tokyoïtes durant les heures de pointes. Sauf que les salarymen en sueur laissent place aux gothic lolitas qui sentent la fraise.

Comment se rendre à Takeshita-dori ?


Takeshita-dori se trouve juste à la sortie de la gare d’Harajuku. Vous ne pourrez pas la manquer. Vous pourrez prendre la Yamanote, la ligne circulaire de Tokyo, pour vous rendre dans cette gare.

La gare de Meiji-Jingumae se trouve également à proximité. Elle est desservie par les lignes de métro Fukutoshin et Chiyoda.

Les plus courageux pourront également envisager de se rendre à pied à Takeshita-dori depuis les célèbres quartiers de Shibuya et Shinjuku, qui se trouvent chacun à une quinzaine de minutes de marche.

Michaël da Silva Paternoster

Français vivant au Japon depuis 2016. Je travaille en tant que manager et consultant en marketing pour plusieurs entreprises japonaises et étrangères.

All stories by : Michaël da Silva Paternoster