Share house: Hébergement pas cher à Tokyo et dans le Japon

1920 1080 Nipponrama
Vivez dans une

Share house au Japon

Hébergement pas cher à Tokyo et dans les autres villes japonaises.

-10 000¥

00
Months
00
Days
00
Hours
00
Minutes
00
Seconds

sur votre logement à Tokyo ou Kyoto avec Oakhouse.

Les share houses sont le type d’hébergement le moins cher que vous pouvez trouver à Tokyo ou dans d’autres grandes villes du Japon. Ces logements vous permettent de partager un grand appartement ou une maison avec des colocataires japonais et étrangers.

À mesure que les villes japonaises deviennent plus peuplées, il est de plus en plus difficile de trouver des espaces de vie abordables et confortables. Heureusement, vous n’aurez pas besoin de casser votre tirelire pour louer une chambre si vous envisagez de voyager, d’étudier ou de travailler pendant plus d’un mois au Japon. Grâce aux share houses, vous pouvez désormais profiter d’un espace de vie calme à un prix abordable.

Vous ne savez pas ce qu’est une share house? Ne vous inquiètez pas car nous allons faire le tour du sujet dans ce guide complet qui explique comment bien choisir sa share house au Japon.

Qu’est ce qu’une share house?

Une share house est un type d’hébergement qui permet aux gens de partager une seule maison ou un grand appartement. L’idée est assez simple: vous louez votre propre chambre et vous partagez des espaces communs tels que la salle de bain, les toilettes, le salon et un espace cuisine avec d’autres locataires.

Si vous n’êtes pas habitué à ce style de vie, vous pourriez être préoccupé par la perte de votre intimité. Néanmoins, les share houses vous permettent toujours d’avoir votre propre espace privé. Vous n’avez pas vraiment à vous soucier d’essayer de faire copain-copain avec les autres locataires si ce n’est pas dans votre liste de priorités. Vous pourrez y profiter de votre temps libre et tirer le meilleur parti de votre espace de vie sans vous soucier de personne d’autre que vous-même.

Pour couronner le tout, il est également possible de partager des appartements ou des maisons avec des équipements particuliers aussi bien à Tokyo que dans d’autres villes du Japon. Conçues pour des groupes de personnes ayant des intérêts communs, ces share houses spécialisées se conforment à un thème spécifique. Que vous soyez un passionné de sport ou un jardinier en herbe, vous trouverez sûrement une share house adaptée à vos besoins personnels.

Les types de chambres dans les share houses

Les share houses offrent des chambres avec des configurations différentes. Si vous êtes nouveau au Japon et que vous devez vivre avec un budget serré, vous pouvez vous mettre en quête de plusieurs types de chambres qui peuvent correspondre à votre budget, mais aussi à vos attentes. Pour vous guider, voici quelques types de chambres que vous trouverez dans de nombreuses share houses :

Simple room in a share house

Chambre simple

Profitez de votre propre espace privé sans sacrifier votre budget en louant une chambre individuelle. Idéal pour les locataires célibataires et pour les couples, une chambre individuelle vous permet de posséder votre propre espace tout en partageant des espaces communs avec d’autres locataires de la maison.

Shared room in a share house

Chambre partagée

L’un des types d’hébergement les moins chers, une chambre partagée vous offre un espace de vie confortable et un stockage adéquat à un prix extrêmement bas. Contrairement à une chambre individuelle, une chambre partagée est louée à deux locataires ou plus.

Semi-private room in a share house

Chambre semi-privée

Bien que partagée par plusieurs locataires, une chambre semi-privée offre encore un sentiment d’intimité puisque chaque lit est séparé par un rideau ou une paroi. Tout comme une chambre partagée, une chambre semi-privée est louée à bas prix.

Compartments in a share house

Compartiment

Un compartiment est un espace de vie pour environ quatre locataires. Idéal pour ceux avec un budget limité, un compartiment peut être comparé à des hôtels capsule en termes de coût-efficacité.

Dormitory in a share house

Dortoir

Un espace de vie pouvant accueillir plusieurs personnes, les dortoirs contiennent des lits superposés et des casiers sécurisés. Parmi les cinq types de chambres, les dortoirs sont généralement les moins chers.

Astuce: 10.000 yens de réduction

Nipponrama vous offre une réduction sur les share houses et appartements d’Oakhouse dans la région de Tokyo et Kyoto.

Les espaces communs des share houses

Indépendamment des types de chambres qu’elles proposent, toutes les share houses contiennent des espaces communs. Ces espaces sont le plus souvent une cuisine, une salle de bains, des toilettes et un salon. En plus d’offrir du confort supplémentaire à ses résidents, ces lieux permettent également aux locataires de partager des moments.

De plus, vous pouvez également trouver des share houses offrant des commodités plus luxueuses. Cela dépend principalement de votre budget. Vous pouvez par exemple vivre dans une share house munie d’une bibliothèque, d’une salle de projection, d’un studio d’enregistrement, d’un bar privé, d’un espace de coworking et/ou d’un sento (bains japonais). Il existe également des espaces de vie conçus pour des groupes de personnes ayant des intérêts communs.

Par conséquent, choisir une résidence se résume à deux choses : votre budget et vos goûts personnels. Si vous aimez danser ou lire un bon livre, vous pouvez certainement trouver une share house qui pourra répondre à vos envies.

Le loyer : le coût d’une share house au Japon

Vous désirez économiser de l’argent sans sacrifier votre confort ? Réservez une chambre dans une share house. Comme partout ailleurs, le prix de chaque chambre dépend grandement de facteurs tels que l’emplacement, la proximité d’une gare et les services proposés dans la share house. Habituellement moins chères que les studios, les chambres en share house sont toujours équipées du nécessaire et vous offre plus d’espace.

Pourquoi les share houses sont-elles populaires ?

Vivre dans une share house est quelque chose de commun dans la culture japonaise. Une share house est capable d’accueillir plusieurs locataires pour des séjours de longue durée.

Les avantages de la share house

Non seulement louer une chambre dans une share house est économique, mais c’est aussi le choix le plus pratique si vous cherchez à vivre dans l’une des grandes villes du Japon. Vous doutez encore des share houses ? Voici quelques-uns des nombreux avantages qu’elles peuvent vous offrir.

Facile de s’y faire des amis

Que vous étudiez ou travailliez à l’étranger, déménager dans une nouvelle ville est toujours une grande étape. Cela implique de mettre de côté tout ce à quoi vous êtiez habitué – y compris votre famille et vos amis.

La bonne nouvelle, pour ceux qui vivient dans des share houses, c’est que vous pouvez facilement rencontrer de nouvelles personnes. Toutes les share houses sont conçues avec des espaces communs où les gens se réunissent pour créer des liens.

Améliorez votre japonais

Il peut être difficile de converser avec les Japonais la première fois que vous mettez les pieds au Japon, mais vous pouvez toujours vous améliorer par la pratique. En choisissant une share house, vous pouvez créer des liens avec vos colocataires japonais et perfectionner vos compétences linguistiques. Qui sait? Vous pourriez aussi leur apprendre quelques mots en français ou anglais. C’est fondamentalement une situation gagnant-gagnant.

Pas d’attente

Fatigué d’attendre ou de remplir des paperasses à chaque fois que vous emménagez dans un nouvel appartement ? Prenez un raccourci en réservant une chambre dans une share house maintenant. Contrairement à d’autres types d’hébergement, les share houses acceptent les résidents qui doivent emménager à Tokyo ou dans d’autres villes japonaises urgemment.

Séjours de courte durée

Les share houses vous offrent un style de vie parfait même si vous projetez de rester au Japon pour juste quelques mois. Moins cher qu’un hôtel et un appartement, une chambre dans une share house ne nécessite pas d’acompte, ce qui vous permet d’économiser de l’argent pendant votre séjour.

Abordable

Plus vous partagez, plus vous économisez. Cela pourrait être le slogan des share houses. Contrairement aux appartements qui nécessitent le paiement de nombreux frais lors de l’emmenagement et pendant le séjour, les share houses ont un système de paiement beaucoup plus simple. En fait, la plupart des share houses ne requièrent pas le paiement d’un dépot de garantie.

Les share houses vous permettent d’éviter de payer des factures pour l’Internet, l’eau ou l’electricité. C’est simple, vous n’aurez qu’à payer votre loyer. Tout y est déjà inclus.

Tout équipé

Vous pensez qu’il n’y a aucun moyen d’emmenager au Japon sans avoir à racheter tous vos meubles, vos appareils électroménagers et vos fournitures ? Faux ! Les maisons en copropriété sont entièrement meublées et prêtes à vous accueillir, de sorte que vous n’aurez même pas à vous soucier d’appeler les déménageurs.

De plus, vous avez également une connexion à Internet incluse avec votre chambre. Vous l’aurez compris, la location d’une chambre dans une share house est le moyen le plus économique et le plus simple de s’installer au Japon.

Pas de ménage

Si vous êtes fatigué de passer du temps à faire le ménage, une share house est la meilleure option pour vous. En vivant dans une colocation japonaise, vous pourrez tirer le meilleur parti de votre temps libre sans vous soucier de tout le fouillis domestique. Bien que vous aurez besoin de nettoyer votre propre chambre, vous n’aurez pas à vous soucier du reste de la maison.

Les inconvénients de la share house

Comme pour les autres types de logements au Japon, vivre dans une share house peut présenter des inconvénients. Nous avons listé les points qui pourraient vous déranger afin de vous permettre prendre la bonne décision concernant votre hébergement au Japon.

L’intimité

La vie en share house est faite de compromis. Ce n’est pas parce que vous avez un espace pour vous isoler que votre intimité sera préservée. Vous pourriez par exemple entendre les conversations des autres résidents à travers les murs.

Les règles

Toutes les résidences ont leurs règles, et les share houses sont loin d’être des exceptions. Vous devriez par exemple vérifier que vous pouver inviter des personnes à rester dans votre chambre plusieurs jours par mois. Car certaines share houses ne le permettent pas. Ce serait dommage que vous ayez des problèmes avec l’entreprise qui gère votre logement juste parce que vous n’avez pas lu le règlement.

Les colocataires bordéliques

Même si votre chambre est un espace privé dont vous êtes le seul résponsable, vous aurez parfois à négocier avec vos colocataires. Cela peut s’avérer pénible dans certains cas, notamment si vous vivez avec des gens qui ne partagent pas votre amour pour le rangement et la propreté.

Qui peut vivre dans une share house ?

Les share houses sont ouvertes au résidents japonais et étrangers. Cela en fait l’endroit parfait pour rencontrer des gens différents et briser les barrières culturelles. Au Japon, des milliers de chambres sont disponibles à la location dès maintenant.

Vous hésitez encore à sauter le pas ? Découvrez qui seront vos potentiels colocataires :

Hommes ou femmes ?

50%

Female

50%

Male

La majorité des share houses sont ouvertes aux résidents des deux sexes. Le ratio est proche des 50-50 entre les hommes et les femmes. Il existe cependant des résidences qui n’acceptent que les femmes. Ces colocations sont de plus en plus populaires. Il est souvent possible de choisir entre les logements exclusivement pour les femmes et les résidences ouvertes à tous dans les quartiers des grandes villes japonaises, en particulier à Tokyo.

L’âge des résidents

2%

10's

54%

20's

33%

30's

11%

40's and more

Selon des études menée par Oakhouse, la majorité des résidents ont la vingtaine (54%) ou la trentaine (33%). Cela est principalement lié au fait que les share houses sont moins chers et qu’elles permettent de rencontrer des gens. Il y a également des colocataires quadragénaires ou quinquagénaire, mais ces tranches d’âge préférent généralement d’autres types d’hébergement.

Japonais et étrangers

A l’image de l’auberge espagnole, les share houses créent des ponts entre les cultures et les nations au Japon. Comme je vous le disais plus tôt, ces résidences permettent aux gens de se sociabiliser tout en payant un loyer abordable.

Environ 60% des résidents de share houses sont Japonais. Le reste se compose d’étrangers qui viennent d’Asie de l’Est pour la plupart. Ces derniers viennent souvent au Japon pour étudier ou travailler. Vivre en share house vous permettra de découvrir la vie au Japon, mais également beaucoup d’autres cultures.

En outre, les étrangers ne gagne pas seulement l’opportunité de se faire de nouveaux amis, mais ils peuvent apprendre la langue japonaise en douceur. Cela peut se faire en échangeant quotidiennement avec les résidents japonais qui partagent le même toit. En contrepartie, les Japonais peuvent perfectionner leur compétences en anglais ou dans d’autres langues étrangères.

Profession

Les share houses de Tokyo et d’autres villes du Japon accueillent des résidents de tous âges et professions. Avec une population jeune, les share houses hébergent souvent des étudiants ou des jeunes travailleurs.

Les profils inadaptés

Économique et pratique, la share house est le logement idéal pour les étudiants et les jeunes employés qui vivent à Tokyo et dans d’autres villes japonaises. Cependant, tout comme les autres types d’hébergement, les share houses ne sont pas faites pour tout le monde.

Les mères célibataires

Bien que les share houses soient ouvertes à tous, les familles monoparentales devraient plutôt se tourner vers d’autres types d’hébergement puisque les share houses ne disposent pas des installations adaptées aux enfants. Oakhouse, l’une des plus importantes sociétés de logement à Tokyo, a tenté de construire des share houses incluant un jardin d’enfants. Cependant, la municipalité a refusé de fournir un permis pour cette résidence puisqu’elle entrait directement en concurrence avec les services publics.

Ajoutez à cela qu’élever des enfants dans une seule pièce peut être extrêmement difficile pour les parents célibataires. Donc, si vous envisagez de déménager au Japon, il est préférable que vous consultiez directement les appartements disponibles dans la ville japonaise de votre choix.

Les gens qui ont des animaux

Il existe des résidences qui acceptent les animaux au Japon, mais la plupart des share houses refusent les chiens et les chats. Cela permet de réduire les problèmes d’entretien et le confort des autres locataires.

Touristes et voyageurs d’affaires

Si vous voyagez au Japon pour quelques jours ou semaines, il est sûrement plus judicieux de réserver une chambre d’hôtel. Les share houses requièrent des paiements mensuels.


Photos par Bastien Mosur et Oakhouse.

Michaël da Silva Paternoster

Français vivant au Japon depuis 2016. Je travaille en tant que manager et consultant en marketing pour plusieurs entreprises japonaises et étrangères.

All stories by : Michaël da Silva Paternoster

Laisser une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.