Mowmow Lulu Gyaban : du rock avec un batteur en slip

Mowmow Lulu Gyaban : du rock avec un batteur en slip

Mowmow Lulu Gyaban : du rock avec un batteur en slip 1140 585 Michaël da Silva Paternoster

Mowmow Lulu Gyaban est un groupe indépendant originaire de Kyoto. Leur univers déjanté s’inspire des scènes Art rock et Glam rock des années 70.

Les scènes musicales japonaises sont remplies d’OVNI. Récemment nous vous parlions dans un article de Kyary Pamyu Pamyu, la reine de la J-pop kawaii. Mais cette jeune femme qui vend des millions d’albums n’est clairement pas le seul exemple d’artiste japonais proposant un univers déjanté.

Le groupe Mowmow Lulu Gyaban est dans cette mouvance. A la différence de Kyary Pamyu Pamyu, le trio de Kyoto est un groupe indépendant qui ne vise pas un public aussi large que l’égérie du quartier d’Harajuku. Il n’empêche que le groupe d’Art Rock de Gary Bitche a su développer son univers visuel et musical au fil des années, et c’est ce dont nous allons parler dans cet article.

l’Univers barré de Mowmow Lulu Gyaban

Costumes dorés ou à paillettes, coiffures nuisant à la couche d’ozone et slips de compétition sont au centre des éléments visuels qui constituent l’univers de Mowmow Lulu Gyaban.

Depuis quelques années, le groupe de Kyoto s’inspire ouvertement du rock des années 70 et plus particulièrement du Art rock et du Glam rock. Mowmow Lulu Gyaban nous emporte en dehors du temps avec une réinterprétation de ces styles musicaux. Les genres sont rafraichis, certainement grâce au côté expérimental du groupe.

Il n’est pas rare de voir Gary Bitche, le chanteur, en slip à paillettes dans les clips ou les concerts de Mowmow Lulu Gyaban. Ses acolytes ne sont pas en reste d’un point de vue vestimentaire avec des tenues toujours plus dingues.

Côté coiffure, il est possible que le chanteur/batteur est plus de laque que de cheveux sur la tête. On ne me la fera pas ! Je veux bien être tolérant, mais des Japonais avec des cheveux aussi bouclés ça n’existe que dans les mangas.

La formation bizarre de Mowmow Lulu Gyaban

Si vous avez regardé les quelques clips parsemant cet article vous avez du vous apercevoir que la formation de Mowmow Lulu Gyaban est plutôt atypique. Pour commencer, le chanteur « Gary Bitche » est également le batteur du groupe. Enfin, aucune trace de guitare sur les chansons du trio rock de Kyoto. Les deux autres membres de Mowmow Lulu Gyaban officient aux postes de bassiste pour « T-Margarita » et de claviériste pour « Yuko Cuttie ».

Cette formation étrange pour un groupe de rock résulte de splits successifs à la création du groupe. En effet, les débuts de Mowmow Lulu Gyaban ont été cataclysmiques. En deux ans, la formation est passée successivement d’un trio à un quatuor, puis à un quintette pour au final redevenir un trio.

Face à autant de chamboulements, Gary Bitche, qui était originellement chanteur et guitariste, a du prendre les baguettes et délaisser sa gratte, tout en conservant son rôle de chanteur. Ceci entrainant par la même occasion la disparition de la guitare sur les pistes de Mowmow Lulu Gyaban. Du reste, cela a certainement contribué à orienter le groupe vers son style musical à la limite de l’expérimental.

Des débuts déjantés mais bien loin des 70’s

Mowmow Lulu Gyaban existe depuis 2005. En plus de dix ans, le groupe a su évoluer à la fois musicalement et visuellement.

Le trio de Kyoto commence à se faire une petite notoriété avec la chanson « Yuki-chan », dont le clip se trouve juste au-dessus de ce paragraphe. Comme vous pouvez le voir, la formation était déjà telle que nous la connaissons. Le style musical était plus proche du J-rock classique, avec des phases un peu foutraques. Quant au style visuel, nous étions bien loin des tenues extravagantes qu’arborent les trois musiciens aujourd’hui.

Mowmow Lulu Gyaban n’a vraiment décollé sur la scène rock indé japonaise qu’à partir de 2011. Grâce à une apparition sur la compilation NANO-MUGEN orchestrée par le célèbre groupe japonais Asian Kung-Fu Generation. Depuis lors, ce groupe cherche toujours à expérimenter de nouvelles choses en repoussant les limites du kitch.

Mowmow Lulu Gyaban est l’un des groupes indé japonais à suivre en ce moment. Le trio vient de sortir un sublime EP intitulé « Pirates of Dr.Dandy » dont la chanson titre est dans cet article.

Michaël da Silva Paternoster

Français vivant au Japon depuis 2016. Je travaille en tant que manager et consultant en marketing pour plusieurs entreprises japonaises et étrangères.

All stories by : Michaël da Silva Paternoster