Mont Takao : randonnée dans la région de Tokyo

Mont Takao : randonnée dans la région de Tokyo

Mont Takao : randonnée dans la région de Tokyo 2000 1333 Bastien

Vous ressentez le besoin de changer d’air ? Cela fait plusieurs jours que vous errez sans but au beau milieu des buildings de Tokyo ? Vous n’avez plus le courage d’affronter la Yamanote aux heures de pointe ? Vous aimez la montagne ? Je vous propose aujourd’hui de vous mettre au vert. Sautez donc dans un train pour quitter la ville. Direction Takao.

Le Mont quoi ? Takao, le Mont Takao !

Le Mont Takao est une « petite » montagne de quasiment 600 mètres, située dans l’ouest de la région de Tokyo, et bien qu’elle ne soit pas si loin de la métropole, le dépaysement est bien présent.

Bien-sûr, cette aventure se mérite, l’ascension pédestre vous prendra au minimum 1h30 depuis la gare de Takaosanguchi. Il s’agit de la durée indiquée au départ des pistes, mais cela vous prendra probablement un peu plus de temps.

Début de l'ascension. Le moment où l'on se dit qu'on y arrivera jamais...

Début de l’ascension. Le moment où l’on se dit qu’on y arrivera jamais…

En effet, le parcours est parsemé d’un bon nombre de points d’intérêts. Magnifiques points de vue sur la région, temples, petits restaurants et distributeurs (un grand classique) de boissons et glaces si besoin. La glace à la banane était bonne.

Pour être honnête, ils nous aura fallu plusieurs heures pour gagner le sommet, mais on a vraiment pris le temps de profiter du cadre (et des Pokémons locaux pour Michaël).

Que les moins téméraires ne fuient pas en courant, l’ascension est tout à fait abordable. 7 sentiers, dont 1 complètement pavé, sont disponibles. Un funiculaire et un télésiège peuvent également vous mener à mi-hauteur (bande de feignasses).

"Allez monte plus vite ou je t'éclate ta face avec mon bâton, gros naze"

« Allez monte plus vite ou je t’éclate ta face, gros naze »

Nous avons emprunté le chemin pavé pour l’ascension et une partie d’un chemin perdu en pleine nature lorsqu’il a fallu redescendre. Honnêtement, cela vaut le coup de sortir un peu de la route pour profiter du cadre. Je vous le conseille.

Plus en détail, qu’y trouve-t-on ?

  • Un restaurant panoramique qui ressemble à la base secrète d’un méchant de James Bond,
  • un « parc aux singes », qui semblait bien triste lorsque nous sommes passé devant. Cette femme à la caisse était sans doute pas loin de pleurer,
  • de très beau temples que vous serez quasiment seuls à visiter. OK… on y était presque seuls, mais c’est peut-être lié au fait qu’il pleuvait ce jour là.
Docteur Denfer es-tu là ?

Docteur Denfer es-tu là ?

Oui, il pleuvait. Oui, nous sommes très doués pour accorder nos activités à la météo.

« Non mais… Comme ça on aura moins chaud ! »
« Non mais… Là j’ai mis le pied dans une vieille flaque de boue, il fallait que je lave mes chaussures de toute façon »
« Non mais… Avec les nuages le paysage sera génial vu d’en haut, j’en suis sûr ».

Voilà tout pour les citations optimistes de la journée, reprenons sur ce que nous avons trouvé à Takao :

  • Une vraie bonne dose de nature. On est bien loin du jardin botanique de Tokyo… Une grenouilles a d’ailleurs tentée une approche sur moi.
  • Divers points de vue sur la région, ce qui vous rappelle pourquoi vous vous donnez tant de mal. Et… j’avais gardé la surprise jusqu’ici, un superbe panorama sur le mont Fuji si la météo est avec vous.

C’est ici que la phrase «  Avec les nuages le paysage sera génial vu d’en haut » prend tout son sens.

Mont Fuji depuis le mont Takao

Regardez moi donc ça. Pas mal, hein ?

Au sommet, nous avons croisé moins de 10 personnes (encore une fois, la météo en aura probablement décourage quelques uns ce jour là), de quoi profiter sereinement du panorama.

Vous pouvez aussi jeter un œil sur notre vidéo Periscope réalisée par Michaël au sommet, mais il y manque quand même cruellement le moment de surprise et d’émotion (non, je n’ai pas peur d’utiliser ce mot) à la découverte du paysage s’offrant à nous.

Comment se rendre au Mont Takao ?

Rien de bien compliqué, depuis Shinjuku deux choix de ligne s’offrent à vous.

La ligne JR Chuo (Rapid) + un transfert rapide de la gare de Takao à celle Takaosanguchi, ou la ligne Keio, directement jusqu’à Takaosanguchi.

Il vous faudra entre 50 min et 1h30 pour rejoindre la gare de Takaosanguchi, mais tant qu’à faire, essayez de prendre les trains Rapid ou Chuo Special Rapid, qui font moins d’arrêts… C’est quand même plus confortable.

« Mouais, bof, j’aurais dû rester chez moi et glander sur l’Internet. » Citation d’un homme aveugle.

Sinon, il vous faudra marcher 8 heures et 53 minutes pour arriver au pied Mont Takao depuis Shinjuku d’après Google Maps. Mais je ne vous le conseille pas.

Alors, c’est bon, je vous ai convaincu ?

Vraiment, si vous prenez le temps de faire des pauses pour profiter du cadre, l’ascension est très abordable et vaut largement l’effort par rapport aux plaisirs offerts par le mont Takao.

Allez-y, sautez donc dans ce train en direction de la montagne !

Bastien

Aime le vert, les transports en communs, la bière ambrée. N'aime pas la betterave, la pluie, les objets oranges.

All stories by : Bastien