Kyary Pamyu Pamyu : la reine de la J-pop kawaii

Kyary Pamyu Pamyu : la reine de la J-pop kawaii

Kyary Pamyu Pamyu : la reine de la J-pop kawaii 1920 1080 Michaël da Silva Paternoster

Kyary Pamyu Pamyu est la pop star japonaise la plus visible dans son pays et à l’étranger depuis quelques années. Elle est devenue la figure de proue de la pop culture kawaii, tout en sachant y intégrer son univers décalé à la limite du trash.

Kyary Pamyu Pamyu, la muse de Yasutaka Nakata

Kyaru Pamyu Pamyu, de son vrai nom Kiriko Takemura est la chanteuse et mannequin japonaise que tout le monde s’arrache depuis déjà cinq ans. Cette jeune japonaise s’est fait connaitre internationalement dès la sortie de son premier single « Pon Pon Pon » produit par l’immense Yasutaka Nakata.

Ce DJ de renom est aux manettes de tous les titres du premier EP de Kyary Pamyu Pamyu, « Moshi Moshi Harajuku », mais également de tous les albums qui ont suivi : « Pamyu Pamyu Revolution », « Nanda Collection » et « Pika Pika Fantajin ». La marque de celui qui produit également Perfume ou Meg n’est pas pour rien dans le succès imminent qu’a connu l’icône du quartier d’Harajuku. Mais on ne peut pas pour autant résumer la célébrité de Kyary Pamyu Pamyu à son producteur.

L’univers « kawaii » et trash de Kyary Pamyu Pamyu

Kyary Pamyu Pamyu use et abuse d’éléments visuels mignons, principe même de la culture kawaii (ndlr. « mignonne ») qu’elle défend. Ses clips vidéo, ses tenues, ses danseurs, ses produits dérivés… Tout est mignon dans l’univers de cette chanteuse japonaise. Paradoxalement, elle aime également utiliser des éléments plus angoissants comme des globes oculaires, des monstres ou encore des extraterrestres pour les détourner et en faire des éléments kawaii de sa mythologie.

Son succès international a fait de Kyary Pamyu Pamyu la principale ambassadrice du quartier d’Harajuku, qui est réputé pour sa culture pop kawaii. Elle a d’ailleurs eu une influence importante sur cette même culture en y intégrant ses éléments plus glauques ou gores qui sont par nature en totale contradiction avec cette imagerie mignonne, mais qui constituent aujourd’hui des éléments que l’on retrouve couramment sur les tenues des japonaises qui fréquentent ce quartier.

La jeune japonaise est souvent comparée à Lady Gaga pour ses tenues extravagantes qui constituent la pierre angulaire de son univers. En effet, Kyary Pamyu Pamyu est un mannequin avant d’être une chanteuse, mais le public tend à l’oublier de plus en plus tellement elle monopolise les charts à chacune de ses sorties d’albums ou de singles.

Un style musical enfantin

Malgré les références un peu glauques, l’univers de Kyary Pamyu Pamyu reste principalement kawaii. Cela transparait dans sa musique qui est très enfantine.

En effet, la diction de la jeune artiste fait totalement penser à une petite fille en train de chanter, avec les faussetés qui vont naturellement avec. Les paroles sont là pour accentuer cette sensation, puisqu’elle utilise assez régulièrement un vocabulaire enfantin et des onomatopées dans ses textes. On aime ou on n’aime pas, mais au moins Kyary Pamyu Pamyu joue son jeu à fond et reste toujours fidèle à l’univers qu’elle continue de développer.

Du côté de la musique, Yasutaka Nakata compose des pistes mêlant musiques électroniques et pop. C’est un habitué de ce genre de mélange, puisque c’est également la recette de son groupe Capsule ou d’autres artistes qu’il produit comme Perfume ou Natsume Mito.

Kyary Pamyu Pamyu, une image de marque

Kyary Pamyu Pamyu attire de nombreuses marques grâce à son univers décalé et son succès qui dépasse les frontières de l’archipel japonais. Il suffit d’allumer la télévision au Japon et d’attendre la première coupure publicitaire pour s’en apercevoir : Kyary Pamyu Pamyu est partout ! Dans les magazines, sur les affiches du métro… Tout le monde la connait !

Son succès ne semble pas s’essouffler puisque plusieurs nouveaux spots publicitaires utilisant son image sortent toutes les semaines. La compilation de 43 minutes de publicités ci-dessus est là pour l’attester.

Si vous vous rendez au Japon, vous n’avez aucune chance de passer à côté du phénomène Kyary Pamyu Pamyu, qui a modernisé la culture populaire japonaise mais qui contribue encore aujourd’hui à la populariser à travers le monde.

Michaël da Silva Paternoster

Je suis un français vivant à Tokyo, où je travaille en tant que manager et consultant en web marketing depuis plusieurs années. J’ai décidé de partager mes conseils de voyages et diverses astuces qui vous aideront à vous installer au Japon sur ce blog.

All stories by : Michaël da Silva Paternoster