Kawasaki Warehouse : une salle d’arcade aux airs de Kowloon

Kawasaki Warehouse : une salle d’arcade aux airs de Kowloon

Kawasaki Warehouse : une salle d’arcade aux airs de Kowloon 1140 585 Michaël da Silva Paternoster

Le Kawasaki Warehouse est une salle d’arcade atypique. Cet établissement dédié au divertissement imite plusieurs ambiances, dont une sublime reproduction de la Citadelle de Kowloon.

La plupart des gens qui se rendent au Japon sont déjà allés tester leurs compétences de gamers dans les salles d’arcade du pays. Ce divertissement est très facile d’accès, puisque vous trouvez ce genre d’établissement presque partout sur l’archipel.

Sauf qu’une fois que l’on a visité une salle d’arcade, on a l’impression de toutes les avoir faites. Club Sega, Taito Center, Adores… La différence entre toutes ces enseignes est minimale, à moins d’être un véritable amateur du genre.

Laissez-moi vous faire découvrir une salle d’arcade qui sort vraiment du lot : Kawasaki Warehouse.

La Citadelle de Kowloon à Kawasaki

Le Kawasaki Warehouse est visible d’assez loin depuis la rue. Vous ne louperez pas ce building au look tranchant avec les règles d’urbanisme de la ville de Kawasaki. En effet, le bâtiment ressemble à un vieil entrepôt tout droit sortie d’un film d’horreur de série B.

l'Entrée nous met directement dans l'ambiance.

« Ryo Hazuki ! Je viens te sauvay ! Mais d’abord je range mon parapluie. »

Lorsque vous rentrez, l’endroit est plutôt sombre. Des enseignes lumineuses écrites en Chinois rendent le rez-de-chaussé encore plus glauque. On est totalement dans le thème de la Citadelle de Kowloon, lieu emblématique du cinéma hongkongais et de jeux vidéos comme Shenmue 2.

Il faut prendre un escalator pour se rendre au niveau supérieur, beaucoup plus éclairé, mais tout aussi trash ! Vous y trouverez des affiches vintages de call girls chinoises collées aux murs, des fausses boutiques à l’hygiène douteuse, mais aussi des distributeurs automatiques crasseux. Quand on arrive dans cet endroit on s’attend à se faire embrouiller par un membre des Triades.

Des poulets en plastique à Kawasaki Warehouse

« Je suis le Commandant Shepard et cette boutique est ma préférée de la Citadelle ! » Un mec qui mange du poulet

Ce deuxième niveau est clairement dédié au jeux vidéo. Vous trouverez une partie avec les derniers titres phares des jeux de rythme ou de combat. Mais ce qui nous intéresse c’est les vieilles bornes d’arcade des années 80 et 90 !

On a très vite fait de se prendre pour Kavinsky sur OutRun, ou de taper de toutes ses forces sur les boutons du tout premier Street Fighter. Oui, celui auquel tu n’as jamais joué ! Bref, c’est le meilleur endroit de cet salle d’arcade.

Kawasaki Warehouse, la salle d'arcade

Nous sommes dans une salle d’arcade… On aurait tendance à l’oublier.

Vous avez vu un peu l’ambiance de cet endroit, mais je ne vous ai pas encore expliqué ce qu’est la Citadelle de Kowloon. Je me permets donc de faire une petite trêve historique pour celles et ceux qui veulent s’instruire aujourd’hui.

Qu’est ce que la Citadelle de Kowloon ?

La Citadelle de Kowloon était une enclave chinoise au milieu du territoire de la colonie britannique de Hong Kong. C’était originellement une forteresse qui permettait à l’armée chinoise de lutter contre la piraterie.

La Citadelle de Kowloon en 1898.

La Citadelle de Kowloon en 1898.

Plusieurs vagues migratoires ont lieu durant le XXe siècle. En effet, de nombreux squatters affluent, notamment en 1949 lorsque le partie communiste prend le pouvoir en Chine. La Citadelle de Kowloon est alors une zone de non-droit qui n’est revendiquée par aucun État.

l’Ancienne forteresse devient rapidement une structure urbaine anarchique. Les ruelles étaient si étroites, et les bâtiments si haut que la lumière du jour n’y passait plus. Les habitant devaient utiliser des lumière fluorescentes pour s’éclairer de jour comme de nuit. Aux niveaux inférieurs, les détritus s’accumulaient.

La Citadelle de Kowloon en 1989.

La Citadelle de Kowloon en 1989.

La Citadelle de Kowloon était aussi réputée pour accueillir les Triades, la mafia chinoise, et toutes leurs activités criminelles : maisons closes, salons d’opium et casinos clandestins. En 1987, la citadelle avait une densité de population de 1 923 076 habitants par km²… C’est tout simplement le quartier le plus densément peuplé de l’Histoire.

En 1993, les autorités hongkongaises rase la Citadelle de Kowloon après avoir relogé l’ensemble de ses habitants. Aujourd’hui, cet endroit accueille un parc sans intérêt. Tristesse.

Les autres étages de Kawasaki Warehouse

Revenons à nos moutons. Car la visite ne s’arrête pas aux deux étages dédiés à la Citadelle de Kowloon. En effet, les étages suivants de cette salle d’arcade proposent de toutes autres ambiances. Vous trouverez un niveau dédié aux jeux de casinos, qui reprend justement le thème des casinos chinois. On se croirait dans un thriller se déroulant à Macao.

Le casino gagne toujours.

Le casino gagne toujours.

Les étages suivants offrent une pléthore d’activités de bar : fléchettes, billard, ping pong… Ping pong ?! Euh, pourquoi pas ? Ce qui est dingue, c’est qu’il y a une boutique vendant des produits professionnels de ces sports réservés aux piliers de bar et aux Chinois (sans préjugé).

Moitié Manga Kissa, moitié maison de la famille Pierrafeu, moitié Parc Guëll.

Moitié Manga Kissa, moitié maison de la famille Pierrafeu, moitié Parc Guëll. Rihanna est bouche bée.

Un manga café se trouve au dernier étage de Kawasaki Warehouse. L’endroit était vide quand on y était. A vrai dire, je doute que les visiteurs viennent pour lire des bandes dessinées… Même si la décoration est vraiment sympa.

Ce que nous avons pensé de Kawasaki Warehouse

La salle d’arcade Kawasaki Warehouse est un lieu atypique qui vaut le coup d’œil. Les trois premiers niveaux sont les plus impressionnants avec leurs ambiances dignes des films hongkongais des années 80 et 90. Le reste du building est intéressant mais pas non plus fascinant.

Le gros point noir, reste le fait que cet endroit se trouve dans la ville de Kawasaki, qui n’est pas un lieu très touristique. Je conseillerais donc la visite de cette salle d’arcade aux personnes qui vivent à Tokyo sur du moyen ou long terme et qui souhaitent découvrir la mégalopole japonaise. Surtout si cela revient à jouer à de vieilles bornes d’arcade.

Comment se rendre à Kawasaki Warehouse


Kawasaki Warehouse se trouve juste au Sud des gares de Kawasaki et de Keikyu-Kawasaki :

  • Les lignes Keihintohoku, Musashino, Nambu, Odoriko et Tokaido passent par la gare de Kawasaki.
  • Les lignes Keikyu et Keikyu-Daishi s’arrêtent à la gare de Keikyu-Kawasaki.

Le bâtiment est clairement identifiable par son architecture extérieure faisant penser à un entrepôt désaffecté tout droit sorti d’un film d’horreur. Je suis certain que vous ne passerez pas à côté sans le voir.

Kawasaki Warehouse est ouvert de 9h à 23h45 du lundi au vendredi, et de 7h à 23h45 le weekend.


Les photos récentes de cet article ont été prises par notre cher Bastien. Les autres sont soit dans le domaine public, soit sous licence Creative Commons.

Michaël da Silva Paternoster

Français vivant au Japon depuis 2016. Je travaille en tant que manager et consultant en marketing pour plusieurs entreprises japonaises et étrangères.

All stories by : Michaël da Silva Paternoster