Jizo-Dori : la rue commerçante des mamies à Sugamo

150 150 Michaël da Silva Paternoster

Jizo-dori, dans le quartier de Sugamo à Tokyo, est l’endroit où toutes les grands-mères japonaises rêvent de faire leurs emplettes. Cette rue commerçante est souvent surnommé le « Omotesando des mamies » ou le « Harajuku des grands-mères ».

Contrairement à ce qui transparaît dans des quartiers comme Shibuya ou Harajuku, la population japonaise est vieillissante. Nous sommes donc en droit de nous attendre à ce que les mamies nippones est aussi leur petit paradis consumériste à Tokyo.

Ce temple de la mode du troisième âge existe ! Le quartier de Sugamo, dans le Nord de Tokyo, abrite la rue commerçante Jizo-Dori. Cette artère piétonne est réputée pour ses nombreuses boutiques qui visent les personnes âgées.

Le Harajuku des grands-mères japonaises est à Sugamo

Mamie est posay et elle compte ses biftons.

Mamie est posay dans son tiéquar et elle se demande qu’est ce qu’elle va bien pouvoir faire de tout cet oseille.

Jizo-Dori est une succession de boutiques et de restaurants visant un public qui ne cesse de grandir avec le temps : les vieux. Il y a de quoi faire du business sur ce créneau, dans un pays ou plus de 20% de la population à 65 ans. On pourrait même se demander si une seule rue est suffisante pour contenir toute la fièvre acheteuse « sénile » de Tokyo.

Pas de problème, il y a de la place pour tout le monde ici ! En effet, cette rue est particulièrement longue puisqu’elle relie deux stations de métro de l’arrondissement de Toshima : Sugamo et Koshinzuka.

Parmi les 200 établissements présents à Jizo-Dori, on trouve des magasins vendant des friandises traditionnelles, des remèdes de grand-mère et bien entendu des fringues. C’est pourquoi ce quartier est surnommé le « Harajuku des grands-mères ».

Des culottes de cheval rouge

A Sugamo vous ne trouverez pas de tenues de Gothic Lolita ou de goodies kawaii, mais bien des charentaises et des culottes de cheval. Ces dernières sont souvent vendues dans un seul et unique coloris: le rouge.

Pourquoi ? Parce que le rouge a une signification toute particulière dans la culture japonaise. En effet, la coutume veut que l’on offre des cadeaux de couleur rouge aux personnes qui atteignent l’âge de 60 ans pour leur souhaiter d’avoir une longue vie. Offrir une culotte à sa mamie pour lui montrer qu’on tient à elle c’est plutôt cool hein ?

Pourquoi cette rue s’appelle Jizo-Dori ?

Le temple est à droite sur cette photo.

Le temple Koganji est à droite sur cette photo.

Jizo-Dori signifie littéralement « la rue de Jizo ». Le temple bouddhiste Koganji se trouve au milieu de cette rue. On peut admirer une statue de Togenuki Jizo dans ce lieu de culte. De nombreuses personnes âgées se rendent à ce temple pour arroser la statue. Ce rituel permettrait de soigner ses maux.

Ces donc cette statue qui a donné le nom à cette rue, mais qui a également contribué à attirer ce public de personnes âgées. Le quartier doit donc beaucoup au temple Koganji.

Ce que nous avons pensé de cette rue de Sugamo ?

Le quartier de Sugamo, et sa rue commerçante Jizo-Dori, ne sont pas des passages obligés pour un touriste à Tokyo. Cependant, vous pouvez vous y rendre si vous souhaitez vraiment trouver des produits traditionnels japonais comme des remèdes par exemple. Autrement passez votre chemin si vous n’estimez pas avoir assez de temps pour visiter tous les principaux spots de la capitale japonaise.

Comment se rendre à Jizo-Dori ?


Comme je le disais plus tôt dans l’article, la rue piétonne relie les gares de Sugamo et de Koshinzuka. Voici les lignes qui passent par ces deux stations :

  • Sugamo : JR Yamanote et Tokyo Metro Mita.
  • Koshinzuka : Toei Toden Arakawa.

Michaël da Silva Paternoster

Français vivant au Japon depuis 2016. Je travaille en tant que manager et consultant en marketing pour plusieurs entreprises japonaises et étrangères.

All stories by : Michaël da Silva Paternoster