Comment acheter et importer des produits exclusifs au Japon ?

Comment acheter et importer des produits exclusifs au Japon ?

2048 1369 Nipponrama

“Comment puis-je acheter ce produit japonais ?”, c’est l’une des questions qui revient le plus souvent sur les groupes et forums traitant de la culture japonaise sur le web. Les membres de ces communautés proposent souvent des solutions onéreuses aux néophytes de l’importation, alors qu’il existe d’autres méthodes beaucoup plus flexibles et moins chers.

C’est pour cette raison que j’ai créé ce guide qui vous explique pourquoi, comment et où acheter des produits au Japon tout en restant assis sur votre chaise. Vous n’aurez besoin que d’une connexion à Internet et quelques deniers sur votre compte en banque pour pouvoir vous procurer la figurine de vos rêves ou le dernier artbook de votre jeu vidéo préféré.

Pourquoi acheter des produits japonais en ligne ?

Avant de rentrer dans le vif du sujet, je vais vous présenter quelques unes des raisons d’importer des produits du Japon. Bien entendu, il en existe d’autres, mais ces trois motifs suffisent à rendre frustré le moindre fan de manga ou de jeux de rôle japonais (pour ne citer qu’eux).

Le Japon c’est…

De nombreuses exclusivités.

Le marché japonais a la chance d’avoir de nombreux produits exclusifs. Certaines collaborations entre marques ne sont proposées qu’au Pays du Soleil Levant. A vous les goodies rares !

Des produits qui n’existent nulle part ailleurs.

Des kotatsu aux ventilateurs pour chemises, les Japonais ont beaucoup d’imagination pour inventer des produits loufoques qui ne trouveraient pas d’acheteurs ailleurs. Sauf vous peut-être ?

Le meilleur marché de l’occasion.

Certains produits vintages sortent très peu de l’archipel nippon. De plus, les Japonais prennent soin de leurs objets. En achetant des produits d’occasion japonais, vous obtenez du presque neuf.

Mais… Le marché japonais reste plutôt inaccessible

La culture japonaise a su se faire une place dans nos coeurs. Certains d’entre nous sont de véritables junkies d’anime ou de J-Pop.

Mais le Japon reste le bout du monde pour un grand nombre d’entre nous. Même à l’heure d’Internet, où toutes les barrières qui nous séparent sont censées être tombées. Le Japon reste un pays qui sait fasciner tout en s’isolant.

Pourquoi est-ce si difficile d’acheter au Japon ?

Les e-commerçants japonais ne sont pas des exceptions. Il est souvent impossible pour les consommateurs étrangers d’acheter sur leurs sites web. Pourquoi ? Parce que…

1
Les sites d’e-commerce sont uniquement disponibles en Japonais. Cela rend leur navigation compliqué pour toute personne ne maîtrisant pas cette langue.
2
Les revendeurs ne livrent pas toujours à l’étranger.
3
Certains sites n’acceptent que des moyens de paiement japonais. Vous ne pourrez pas toujours payer avec votre carte bancaire ou votre compte PayPal.
4
Les support clients de ces boutiques ne sont disponibles qu’en Japonais. Vous ne pourrez pas trouver un interlocuteur capable de parler le français, voire même l’anglais.
5
Certains achats (notamment les pré-commandes et les ventes en édition limité) nécessitent d’être disponible à un moment précis. Il s’agit souvent du milieu de la nuit lorsque vous êtes situés à plusieurs fuseaux horaires de Tokyo. Personnellement, je préfère toujours une bonne nuit de sommeil.

Cela décourageait la majorité des acheteurs étrangers s’il n’existaient pas des solutions alternatives pour acheter des produits japonais facilement. Gardez espoir ! Je vais maintenant vous présenter ces méthodes qui vous permettront d’ajouter des pièces japonaises rares à votre collection.

Comment importer depuis le Japon ?

Boutiques d’import

La solution la plus populaire pour acheter des produits exclusifs au Japon est de visiter des boutiques d’import. La plupart du temps, leurs prix sont un peu plus élevés lorsqu’il s’agit de produits rares et leurs stocks assez limités. Vous aurez très peu de chance de trouver la figurine en édition limitée que vous cherchez là, tout de suite, dans ce genre de magasin.

Ces sites de e-commerce font l’affaire quand il s’agit d’acheter des bonbons ou des kitkats japonais, mais vous feriez mieux de vous tourner vers d’autres solutions si vous recherchez vraiment un produit spécifique.

Heureusement, il existe d’autres types de services pour les consommateurs les plus exigeants. Ces solutions peuvent vous permettre d’acheter absolument tout ce que vous voulez en provenance du Japon. Elles ne sont pas soumises à des restrictions de stock, ce qui en font les parfaits fournisseurs des collectionneurs.

Ces services en ligne peuvent être regroupés en deux grandes catégories : les services d’achat par procuration et les transitaires. Je vais maintenant vous expliquer ce qu’ils permettent et ce qui les différencient l’un de l’autre.

Service d’achat par procuration (Proxy-buying service)

Les services d’achat par procuration (aussi appelés Proxy-buying services par nos amis anglophones) sont des entreprises qui achètent des produits à la demande. Ces services web sont très faciles à utiliser. Leur procédure d’achat est la suivante :

1. Dites ce que vous voulez acheter.

Vous donnez les liens des pages sur lesquels se trouvent les produits que vous voulez acheter au service d’achat. Vous recevez un premier devis.

2. Un acheteur se procure vos produits.

Une fois que le service d’achat reçoit votre demande, un de ses acheteurs professionnels se charge de réaliser l’achat comme si c’était vous.

3. L’acheteur vous envoie vos produits.

Vous recevez une notification lorsque votre colis a été livré au service d’achat. A partir de là, vous pourrez choisir un mode d’expédition.

Avec cette méthode, vous payez le temps de travail de l’acheteur et les frais d’expédition en plus du prix du produit. Cela peut faire gonfler la valeur de vos objets, mais cela reste la meilleure solution à votre disposition si vous cherchez quelque chose de très précis.

White Rabbit Express, le service que je conseille

Pour être totalement transparent avec vous, je travaille avec White Rabbit Express. Mais comme toujours je ne fais pas la promotion de projets en lesquels je ne crois pas.

Si je vous recommande White Rabbit Express c’est simplement parce que le service a une note presque parfaite sur TrustPilot, Facebook et Google Reviews. On est bien loin des retours clients catastrophiques du leader du marché : Buyee.

Pourquoi les gens aiment White Rabbit Express ?

Parce que le service client est toujours à l’écoute (en anglais comme en français). Parce que vous recevez un devis immédiatement et que l’application est super simple à utiliser en comparaison de ce qui se fait sur le marché.

Transitaire (Forwarder)

Les services transitaires (aussi appelés “Forwarders”) sont encore plus abordables que les proxy-buyers car leur interaction avec vous est réduite au minimum. En effet, ces entreprises proposent uniquement de récupérer vos colis dans une boîte aux lettres japonaise qui vous est attribuée, puis elle vous l’expédie directement chez vous.

Les services transitaires ne vous aident pas à acheter les produits. C’est donc à vous de réaliser vos commandes sur les sites d’e-commerce japonais, en utilisant l’adresse postale fournie par le Forwarder.

Quand utiliser un forwarder ?

Si les services d’achat par procuration peuvent être utilisés par tous, les “Forwarders” sont plutôt réservés à des personnes capables de lire le Japonais. Ils sont parfaits pour les personnes qui achètent uniquement sur des sites qui acceptent les modes de paiement internationaux mais qui ne peuvent pas expédier à l’étranger.

Cependant, je vous recommanderais plutôt d’utiliser un service d’achat par procuration si vous souhaitez participer à une enchère ou acheter des produits à des particuliers. Ces deux situations requièrent de nombreuses interactions avec les revendeurs, ce qui est vraiment difficile à gérer lorsque vous n’êtes pas physiquement au Japon.

Le forwarder que je recommande

Il existe plusieurs services transitaires au Japon. Mais celui que je recommande en premier lieu est Blackship. Leur service client est parfaitement bilingue en Anglais. Vos colis peuvent être conservés dans leurs locaux jusqu’à trois mois. Cela peut s’avérer vraiment pratique si vous souhaitez consolider plusieurs paquets en un seul et ainsi économiser sur vos frais d’envoi internationaux.

Sur quels sites acheter des produits japonais ?

Je vous propose maintenant une sélection de sites web et plateformes sur lesquels vous pouvez faire du shopping en utilisant les méthodes d’importation que je vous ai précédemment présenté.

Les sites de e-commerce classiques

Il existe de nombreux sites de e-commerce au Japon. Vous en trouverez des généralistes comme Amazon, des spécialisés dans certaines catégories de produits comme Zozotown ou Tower Records, ou encore des boutiques réservées à des niches vraiment très spécifiques.

Voici quelques unes de mes recommandations :

Amazon Japan

Si vous ne connaissez pas Amazon c’est que vous avez vécu dans une grotte pendant les vingt dernières années. Le leader du e-commerce a un site japonais sur lequel certains produits ne peuvent pas être expédiés à l’étranger.

Magasins de prêt-à-porter

Les deux sites japonais les plus réputés dans la vente de vêtements sont Zozotown et Uniqlo. Même si Uniqlo existe dans de nombreux autres pays, la marque japonaise propose des lignes exclusives à son marché national.

Acheter des produits culturels

Suruga-ya est l’un des plus gros revendeur de produits culturels au Japon. Les fans de manga se tourneront également vers Toranoana, MelonBooks et Animate. Quant aux amateurs de J-Pop, ils trouveront leur bonheur chez Tower Records.

Boutiques d’éditeurs de jeux

Square Enix, Capcom ou Bandai proposent des produits dérivés de leurs licences phares. Certains d’entre eux ne sont commercialisés qu’au Japon. Si vous êtes un gamer aguerri, vous avez tout intérêt à vous rendre sur leurs sites japonais.

Marché de l’occasion et ventes aux enchères

Les Japonais sont très soigneux. Pour cette raison, il peut être vraiment intéressant de se procurer des produits d’occasion en provenance de l’archipel nippon. Il est assez rare d’avoir de mauvaises surprises, même lorsque l’on traite directement avec un particulier.

Cependant, n’oubliez pas que la plupart des plateformes de ventes aux enchères et de ventes de particulier à particulier requièrent des interactions en japonais avec les vendeurs. De plus, ces vendeurs ne livrent que très rarement à l’étranger. Vous devrez donc utiliser un service d’achat proxy ou un forwarder pour vous procurer vos biens.

Mandarake, goodies japonais d’occasion

Mandarake est une célèbre chaînes de magasins de produits d’occasion. C’est une sorte de “Cash Express” pour otaku. Les collectionneurs japonais et étrangers s’y rendent pour y vendre ou y acheter des goodies rares. Cette enseigne propose également une boutique en ligne, où vous pouvez trouver une partie des pièces qu’ils ont dans leurs vitrines. Allez donc y jeter un oeil.

Yahoo Auctions, le leader des ventes aux enchères

Éclipsé par de nombreuses autres entreprises du web en Occident, Yahoo est encore sur le devant de la scène au Japon. Son site de ventes aux enchères est l’un des plus visités du pays. Cette plateforme est une véritable caverne d’Ali Baba pour les collectionneurs de produits japonais. Vous trouverez des produits vintages ou édités en édition limité à des enchères de départ très abordables.

Les applications places de marché

Plusieurs applications mobiles de ventes de particulier à particulier ont fait leur apparition sur les app stores japonais ces dernières années. Il en existe trois principales qui sont également accessible avec un navigateur web.

Mercari

Le leader sur le marché. Ce service est devenu si populaire qu’il s’est exporté dans plusieurs pays dont notamment les Etats-Unis et le Canada. Cependant, les produits listés au Japon ne peuvent pas être achetés depuis l’étranger.

Otamart

L’outsider ! C’est un marché aux puces en ligne sur lequel vous pouvez trouver des produits dérivés de vos jeux vidéo et manga préférés. Il est malheureusement impossible d’acheter les produits en dehors du Japon sans proxy-buyer.

Rakuma

Cette application était anciennement connue sous le nom de Fril. Elle a été rachetée par le grand groupe web japonais Rakuten. Elle a depuis été renommée en Rakuma. Son fonctionnement est assez similaire aux deux autres applications.

Les méthodes d’envoi au Japon

Lorsqu’il s’agit d’exportation de produits japonais, la Poste Japonaise et des transporteurs privés entrent en concurrence pour vous proposer les méthodes d’expédition internationale les plus adaptées à vos besoins.

La plupart de ces services sont proposés par les sites d’import, les “Forwarders” et les “Proxy-buyers”. C’est donc à vous que revient de choisir votre méthode d’envoi, en fonction des délais de livraison et de leurs prix.

Les services postaux japonais proposent plusieurs méthodes d’envoi internationaux. Les délais de livraisons varient en fonction du prix que vous êtes prêt à payer pour vous faire livrer votre colis chez vous.

Express Mail Service

C’est la méthode d’envoi la plus chère de la poste japonaise, mais c’est également la plus rapide. Avec EMS, vous pouvez comptez une semaine de délai avant de recevoir votre colis. C’est la méthode que je recommande le plus.

AirMail

Plus économique qu’EMS mais également moins rapide. C’est la méthode d’envoi que je recommande à ceux qui ne veulent pas dépenser des fortunes en frais d’expédition. Malheureusement, les colis ne peuvent pas dépasser deux kilogrammes.

SAL

Une méthode d’envoi vraiment abordable mais qui ne propose pas de numéro de suivi ou d’assurance. Utiliser ce mode d’expédition revient à croiser les doigts en espérant que tout se passe parfaitement bien entre Tokyo et chez vous.

SeaMail

La méthode la plus économique, pour les gens peu pressés. Votre colis traverse les océans sur un immense navire avant d’arriver chez vous. La livraison prend entre un et trois mois. Je ne recommande définitivement pas ce truc.

Les transporteurs privés

Il s’agit d’entreprises que vous connaissez sûrement déjà… FedEx, UPS ou DHL. Avec eux, vous pourrez recevoir vos colis en deux ou trois jours. Ces solutions sont souvent plus chères que la poste japonaise, mais elles sont vraiment avantageuses pour les gens pressés.

Importation du Japon et frais de douanes

Là, on rentre dans la partie pas drôle de l’article. Désolé. Il est toujours important de rester dans la légalité lorsque l’on importe des produits du Japon. Les règles douanières font parti de ces choses qui peuvent devenir parfois pénibles pour les consommateurs du web. Mais vous êtes légalement tenu de les respecter, et pour cela il faudra en connaître au moins les bases.

Pour commencer, il faut savoir que les règles douanières ne sont pas les mêmes en fonction de votre pays de résidence.

Les produits interdits à l’importation

Il faut savoir qu’un certains nombre de produits vendus librement au Japon ne sont pas légaux dans certains pays. Par exemple, il est probable que vous ayez des problèmes si vous importez des hentais métant en scéne des personnages semblant prépubaires. Alors que ce genre de manga peut se trouver facilement sur l’archipel nippon.

En outre, les entreprises qui expédient vos colis refusent les produits dangereux et ceux contrôlés par des conventions internationales ou des réglementations régionales. Ces produits peuvent être :

Produits dangereux interdits :

  • Tous types de produits en rapport avec les armes à feu.
  • Les liquides, matériaux et gazs inflammables, toxiques, radioactifs ou explosifs.

Les produits interdits ou contrôlés par la loi :

  • Les substances narcotiques ou psychotropes.
  • Les animaux et les plantes vivants.
  • Certains pays ont également des restrictions concernant les fruits et légumes.

Donc n’hésitez pas à vous renseigner auprès de votre service de douane si vous avez un doute concernant un produit que vous voudriez vous procurer.

Règles douanières pour les importateurs français

En ce qui concerne la France, vous devez vous acquitter de la TVA et des frais de dossiers pour tout colis dont la valeur dépasse les 22 euros. A ceci s’ajoute les droits à l’importation perçus par les douanes lorsque la valeur du paquet est supérieure à 150 euros. Ces frais dépendent de la valeurs des biens que vous importez. Je vous invite à en lire plus sur ce site.

Dans les faits, les acheteurs passent souvent entre les mailles du filet. Mais, le règlement de ces frais peuvent vous être demandé au moment de la livraison, ou ultérieurement par courrier. Quoi qu’il en soit, vous êtes tenu de les payer.

Compatibilité des produits japonais

Il y a plusieurs points à vérifier avant d’acheter certaines catégories de produits au Japon. En voici quelques uns.

Les garanties

La garantie du produit japonais est en accord avec la réglementation japonaise. Ainsi, certains produits bénéficiant de deux ans de garantie en Europe n’ont le droit qu’à un an au Japon. Dans certains cas, il vous sera impossible de renvoyer le produit lorsque vous êtes à l’étranger. Mais quand cela est possible, vous devrez prendre en charge les frais de port dans les deux sens, voire faire appel à un forwarder basé sur l’archipel nippon pour récupérer votre produit.

Les appareils électroniques

Gardez à l’esprit que lorsque vous achetez des produits électroniques au Japon il existe toujours un risque que vous ne puissiez pas changer la langue de votre appareil. J’en ai fait l’expérience avec mon appareil photo, dont le modèle japonais est le seul dans le monde a ne pas proposer d’option multilingue. On n’est jamais à l’abri de ce genre de surprise avec l’importation.

En outre, le courant électrique n’est pas le même au Japon qu’en Europe, en Afrique ou en Océanie. Les prises électriques japonaises délivrent 110 volts tandis qu’en France, en Nouvelle-Calédonie ou en Martinique le voltage est supérieur à 200.

Le Canada, tout comme le reste de l’Amérique du Nord, est une exception. Les prises nord-américaines ont un voltage très proche à celui du Pays du Soleil Levant : 120 volts.

Si le voltage de votre pays est très différents de celui du Japon, deux cas de figure s’offrent à vous :
Votre produit peut supporter le voltage de votre pays, dans ce cas il ne vous faudra qu’un simple adaptateur de prise électrique pour pouvoir le brancher au courant.

Votre produit n’est pas compatible avec le voltage de votre pays, dans cette situation vous devrez acheter un transformateur de courant électrique. Cela coûte un peu plus cher.

Jeux vidéo

La compatibilité des jeux japonais avec les consoles occidentales dépend de la console. En effet, certaines consoles, notamment celles de retrogaming, sont zonées. Ce qui signifie qu’un jeu vidéo ne peut pas fonctionner avec une console acheté dans une autre région du monde.

DVD et Blu-Ray

Comme pour les jeux vidéo, les DVD et Blu-Ray peuvent être zonés. Ceci est d’autant plus vrais pour les disques les plus anciens, puisque le marché tend à s’ouvrir. Cependant, je vous recommande de bien vérifier que la compatibilité de chaque DVD ou Blu-Ray au cas par cas pour éviter toute mauvaise surprise.

N’hésitez pas à poser vos questions dans les commentaires ci-dessous, je tacherais d’y répondre afin de vous aider à importer des produits du Japon.

Michaël da Silva Paternoster

Français vivant au Japon depuis 2016. Je travaille en tant que manager et consultant en marketing pour plusieurs entreprises japonaises et étrangères.

All stories by : Michaël da Silva Paternoster

Laisser une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.