Arigato gozaimasu : 21 façons de dire merci en japonais

Arigato gozaimasu : 21 façons de dire merci en japonais

1920 1080 Michaël da Silva Paternoster

Il existe de nombreuses façons de dire merci en japonais. Ceci est principalement dû au fait que la politesse est un concept vraiment très complexe au Japon. Pour cette raison, les expressions de gratitude ne peuvent pas être utilisées dans tous les contextes et avec n’importe quel interlocuteur. 

Dans cet article, nous verrons une vingtaine de façons d’exprimer sa gratitude, de répondre à des remerciements, ou de dire « non merci » en japonais.

Les différentes façons de dire merci en japonais

Dans un premier temps, nous allons voir les façons les plus classiques de dire merci en japonais. Elles sont assez simples à apprendre car elles combinent seulement trois mots.

En bonus, je vous apprendrai comment dire merci en Kansaiben, le dialecte parlé dans la région de Kyoto et Osaka.

Arigato, un simple merci

ありがとう。
Arigato
Merci.

Arigato (souvent retranscrit en « Arigatou ») est la façon la plus simple de dire merci en Japonais. Je vous conseille d’utiliser ce terme uniquement avec des gens que vous connaissez déjà. Evitez de l’employer avec des personnes qui ont un statut professionnel ou social supérieur au votre.

Domo, dire merci amicalement

どうも。
Domo
Merci.

Domo (parfois retranscrit en « Doumo ») est la façon la plus courte de dire merci en japonais. Elle est encore moins formelle que l’expression « Arigato ». Pour cette raison, vous ne devriez l’employer qu’avec des amis proches.

Domo arigato : « merci beaucoup »

どうもありがとう。
Domo arigato.
Merci beaucoup.

Domo arigato (parfois retranscrit en « Doumo arigatou ») est une façon de dire « Merci beaucoup » en japonais. La combinaison de Domo avec Arigato a pour conséquence de renforcer la puissance de vos remerciements.

Arigato gozaimasu, dire merci de façon formelle

ありがとうございます。
Arigato gozaimasu.
Merci.

Arigato gozaimasu (parfois retranscrit en « Arigatou gozaimasu ») est une manière plus polie de dire « Arigato ». C’est la formule de politesse la plus courante lorsque vous parlez à quelqu’un qui a un statut professionnel ou social plus important que le votre.

Domo arigato gozaimasu, « merci beaucoup » de façon formelle

どうもありがとうございます。
Domo arigato gozaimasu.
Merci beaucoup.

Oui ! La combinaison de l’ensemble des mots que nous venons d’apprendre permettent de créer le terme Domo arigato gozaimasu (parfois retranscrit en « Doumo arigatou gozaimasu »). Cette expression est la version formelle de Domo arigato.

Ookini, merci à Osaka

おおきに。
Ookini.
Merci.

« Ookini » est une expression uniquement utilisée dans la région de Kansai, et plus particulièrement à Osaka. Le Japon a également de nombreux dialectes. Le plus connu d’entre eux est le Kansaiben.

Dans le passé, Ookini était un adverbe qui était utilisé avec Arigato. Ainsi, « Ookini arigatou » avait le même sens que « Domo arigatou ». Avec le temps, « Ookini arigatou » a s’implement été raccourci en « Ookini ».

Ookini ne veut pas simplement dire merci, mais peut également être utilisé pour dire « S’il vous plait ». En outre, ce mot peut également être employé avec d’autres expressions communes :

  • Ookini gochisosan, un équivalent de « Gochisousama deshita ».
  • Ookini sumahen, qui permet de s’excuser fortement.

Arigato gozaimashita, merci au passé

ありがとうございました。
Arigato gozaimashita.
Merci pour ce que vous avez fait.

Gozaimasu est un verbe. Les verbes se conjuguent au passé en japonais. Or Gozaimasu devient Gozaimashita au passé. Il est donc préférable d’utiliser « Arigato gozaimashita » à la place de « Arigato gozaimasu » lorsque vous remerciez quelqu’un qui vient d’accomplir une action.

Par exemple, vous êtes à la caisse d’un magasin. Le caissier encaisse votre argent et vous donne vos sacs. Là, vous pouvez lui dire « Arigato gozaimashita » pour l’ensemble des actions que le caissier a réalisé avant de vous remettre les sacs.

Cette règle s’applique également à l’expression « Domo arigato gozaimasu ». Vous pouvez très bien dire « Domo arigato gozaimashita » lorsque vous voulez fortement remercier quelqu’un pour ce qu’il a fait.

Dire « merci pour… »

Nous venons de voir les façons les plus courantes d’exprimer sa gratitude à quelqu’un en japonais. Il est maintenant temps de faire un peu de grammaire. Dans cette partie, nous allons voir rapidement comment vous pouvez remercier quelqu’un pour quelque chose de spécifique.

Nom + ありがとう

メッセージありがとう。
Messaji arigato.
Merci pour votre message.

Il vous suffit simplement d’ajouter le nom de la chose pour laquelle vous voulez remercier votre interlocuteur devant Arigato.

Verbe + ~くれてありがとう

つだってくれてありがとう (ございます)。
Tetsudatte kurete arigato (gozaimasu).
Merci de m’avoir aidé.

Cette façon de remercier quelqu’un est moins accessible, mais elle permet d’utiliser des verbes. Dans ce cas, vous devez conjuguer les verbes à la forme て, puis le faire suivre de kurete arigato gozaimasu. Comme dans les exemples précédents, Gozaimasu peut être omis si vous parlez à un ami.

Dire merci en argot

Sankyu, la version faussement britannique

サンキュ。
Sankyu.
Thank you.

Sankyu est la retranscription phonétique de « Thank you » en Japonais. Cette expression est utilisée par les plus jeunes.

Cette transformation vient du fait que les Japonais utilisent un alphabet spécifique pour retranscrire les mots d’origine étrangère. Ce système d’écriture est les Katakana. C’est un syllabaire qui ne permet pas de retranscrire l’ensemble des sons de la langue anglaise. Voilà pourquoi les Japonais utilisent la prononciation Sankyu.

Dire merci sur Internet

Il existe de nombreuses manières de dire merci en japonais sur les forums ou les applications de communication, comme LINE. Voici une sélection des formes les plus courantes de remerciement que vous pourrez trouver sur le net japonais :

  • あざす。Azusu.
  • あーと。Atto.
  • ありー。Arii.

Comme vous pouvez le voir, il s’agit le plus souvent de versions racourcies de Arigatou.

Comment dire merci dans un milieu professionnel

Le monde du travail a son propre langage au Japon. De nombreux mots et expressions ne sont employés que dans ce cadre bien précis. Il en va de même pour les remerciements.

Otsukaresama, merci pour votre travail

つかさまでした。
Otsukaresama deshita.
Merci pour votre travail.

Otsukaresama est une expression immanquable dans la culture du travail au Japon. Les Japonais l’utilisent pour remercier leurs collègues pour les efforts qu’ils ont fourni.

Osore irimasu, à dire aux clients

おそれいります。
Osore irimasu.
Merci.

Osore irimasu est rarement utilisé dans le japonais de tous les jours. Cependant, c’est une expression que vous pouvez dire dans le monde du travail. Elle est souvent utilisée lorsque des individus veulent remercier leurs clients.

Cette expression est souvent considérée comme une version très polie de « Sumimasen ». Cependant, elle ne permet pas de s’excuser. Osore irimasu ne peut être utilisé que pour relever son incompétence et par la même occasion remercier quelqu’un qui vous a appris quelque chose.

Dire merci en japonais dans des circonstances spécifiques

Gochisousama deshita, merci pour ce repas

そうさまでした。
Gochisousama deshita.
Merci pour ce repas.

Gochisousama deshita (prononcé « Gochisosama deshita ») permet de remercier quelqu’un qui vous a préparé un repas. Cette expression peut être employée dans les restaurants. Vous devrez la prononcer après avoir mangé. L’idéal est de le dire lorsque vous quittez les lieux, juste après avoir payé.

Sumimasen, remercier quelqu’un qui corrige vos erreurs

すみません。
Sumimasen.
Merci et désolé.

Les Japonais disent rarement « Arigatou gozaimasu » pour remercier quelqu’un qui répart leurs erreurs. Préférez plutôt dire « Sumimasen ». Ce qui veut littéralement dire pardon en japonais. Ainsi, votre interlocuteur comprendra que vous êtes désolé et que vous le remerciez pour sa diligence.

Répondre à un merci en japonais

Il existe plusieurs façons de répondre à un merci en japonais. En voici deux qui peuvent être utilisées dans des contextes différents.

Douitashimashite, de rien

どういたしまして。
Douitashimashite.
De rien.

La façon la plus simple de dire « De rien » en japonais est Douitashimashite (prononcé « Doitashimashite »). Oui, c’est une expression très longue, mais très courrante dans la langue japonaise.

Kochira koso, rendre un merci

こちらこそ。
Kochira koso.
C’est à moi de vous dire merci.

Kochira koso permet de remercier quelqu’un qui vient de vous dire « merci ». En utilisant cette expression, vous faites savoir à votre interlocuteur que c’est vous qui lui êtes redevable, et pas l’inverse.

Dire non merci en Japonais

Il existe plusieurs façons de dire « non merci » en Japonais. Vous en trouverez quatre dans cette partie. Elles sont classées de la plus formelle à la plus amicale.

Kekko desu, la façon polie

いいえ、けっこうです。
Iie, kekkou desu.
Non, ça va aller.

Kekkou (prononcé « Kekko ») est un adjectif qui signifie « suffisant ». En prononçant « Iie, kekkou desu » vous dites littéralement que ce que vous avez est déjà suffisant. C’est typiquement le genre d’expression que vous pouvez utiliser lorsque vous commandez au restaurant ou dans un bar en japonais.

Iie veut littéralement dire « Non ». Cette partie peut être omise, car dire « non » en japonais est souvent considéré comme indélicat. Préferez donc utiliser « Kekkou desu » seul si vous ne voulez pas parraître autain ou méchant.

Daijoubu, quand tout va bien

だいじょうぶ。
Daijoubu.
Je vais bien.

Vous pouvez dire que tout va parfaitement bien en utilisant Daijoubu (prononcé « Daijobu »). Cette expression est nettement moins polie que Kekkou desu. Mon conseil serait d’utiliser Daijobu uniquement avec vos amis proches.

Ii, la version courte

いい。
Ii.
Ca va.

Ii veut littéralement dire « Bien ». Cette expression est encore moins polie que Daijoubu. C’est le genre de chose que vous dites à une personne que vous n’aimez pas vraiment lorsque vous êtes énervé. Vous le direz par exemple à quelqu’un qui vous bouscule violemment dans la rue et qui s’excuse.

Ookini kangaetokimassu, la version utilisée à Osaka

おおきに、かんがえときまっす。
Ookini, kangaetokimassu.
Non merci.

Cette expression utilisant Ookini permet de dire « non merci » dans la région de Kansai, plus particulièrement à Osaka. N’essayez pas de l’utiliser en dehors de Kyoto, Osaka et les villes alentours. Vous pourriez faire rire vos interlocuteurs.

Michaël da Silva Paternoster

Français vivant au Japon depuis 2016. Je travaille en tant que manager et consultant en marketing pour plusieurs entreprises japonaises et étrangères.

All stories by : Michaël da Silva Paternoster

Laisser une réponse