Alex de Nihonkara : bilan d’une année de PVT au Japon

Alex de Nihonkara : bilan d’une année de PVT au Japon

Alex de Nihonkara : bilan d’une année de PVT au Japon 1140 584 Michaël da Silva Paternoster

Bonjour Alexandre, peux-tu te présenter brièvement ?

Salut Michaël! Je suis un jeune breton, j’ai 25 ans et j’ai effectué des études dans le Marketing. Dans la vie j’aime les voyages, les soirées entre amis, cuisiner et maintenant le Japon!

Pourquoi as-tu décidé de partir un an en PVT ? Et pourquoi avoir choisi le Japon ?

Depuis longtemps j’avais cette forte envie de voyager en Asie. A la fin de l’année 2015, j’arrivais à un tournant de ma vie. Je terminais mes études supérieures, c’était la fin de mon CDD et aussi d’une longue relation amoureuse. Ce fut le moment parfait pour prendre mon envol.

J’ai regardé les destinations PVT disponibles en Asie et j’ai choisi le Japon sans doute pour ses mystères et sa complexité. J’avais cette envie de me plonger le plus possible dans l’inconnu et de réussir à me débrouiller tout seul.

Comment s’est déroulé ton PVT ? As-tu respecté ton programme de voyage ?

Presque rien ne s’est déroulé comme prévu! Et c’est ben ça qui a rendu l’expérience géniale. Je pensais rester 6 mois travailler à Tokyo et 6 mois à Osaka. Finalement, je suis tombé véritablement amoureux de Tokyo et n’ai pas succombé sous le charme d’Osaka.

J’ai donc commencé par travailler 6 mois dans la capitale en tant que serveur dans un café français. Je travaillais à mi-temps, ce qui me permettait de découvrir les alentours lors de mes journées off. J’ai adoré la vie tokyoïte, et j’en ai bien profité avec les différents amis que je me suis fait.

Mais j’avais véritablement envie d’aventure. J’ai donc quitté mon job et le confort de Tokyo pour partir 3 mois sur les routes à l’Ouest du Japon. En véritable baroudeur, j’ai dormi chez l’habitant et travaillé dans des fermes ou des hôtels. Cette partie du voyage fut sans conteste la meilleure. J’ai rencontré des gens merveilleux et vu des paysages magnifiques.

Cela n’a pas été trop compliqué de vivre dans un pays où tu ne parlais pas la langue ?

Honnêtement, pas du tout ! La plupart des panneaux de signalisation sont en anglais et les menus des restaurants comportent des images. Les formalités administratives se font plutôt facilement. Pour se faire des amis en revanche, j’ai privilégié l’anglais. Heureusement il existe quand-même quelques Japonais qui savent le parler couramment!

Quels sont tes meilleurs souvenirs de PVTiste au Japon ?

J’en ai vraiment trop. En dehors des moments passés avec mes amis, je vais t’en citer 3:

  • Le Kamakura festival, dans la montagne enneigée de Nikko. Des dômes de neiges illuinés la nuit, et des bains chauds volcaniques sous la neige : le top!
  • Planter du riz dans la campagne japonaise d’Azumino. Parce que c’était vraiment super cool.
  • l’île de Miyajima, célèbre dans le monde entier pour sa beauté, et que j’ai pu visiter par une belle journée ensoleillée en pleine période des sakura (cerisiers en fleurs).

As-tu des regrets ?

Je ne pense pas, si ce n’est que j’aurais voulu visiter encore tellement d’endroits magiques au Japon. Mais ce n’est qu’à charge de revanche.

Que fais-tu depuis ton départ du Japon ? Et quels sont tes projets pour l’avenir ? Un retour au Japon est-il envisageable ?

Après une courte période d’hésitation quant à mon envie de repartir voyager, j’ai trouvé un emploi sur Paris. Pour l’instant ce travail me satisfait parfaitement et je me régale à découvrir la ville de Paris que je connaissais peu. Mais le Japon n’est jamais très loin de mon esprit. Dans quelles circonstances je reviendrai, je ne sais pas. Mais je compte revenir très rapidement.

Quel est le conseil que tu donnerais aux personnes qui souhaiteraient faire un PVT au Japon ?

Un seul : foncez! N’ayez pas peur de vous lancer à l’aventure. Si vous avez un minimum de ressources financières et que vous êtes débrouillard, vous vous débrouillerez très bien et passerez sans-doute la meilleure année de votre vie!

Où peut-on lire et suivre tes aventures ?

Je raconte toutes mes aventures sur mon blog Japon : Nihonkara.fr

Michaël da Silva Paternoster

Je suis un français vivant à Tokyo, où je travaille en tant que manager et consultant en web marketing depuis plusieurs années. J’ai décidé de partager mes conseils de voyages et diverses astuces qui vous aideront à vous installer au Japon sur ce blog.

All stories by : Michaël da Silva Paternoster