Akihabara

Guide complet des choses à faire dans la ville électrique de Tokyo

Akihabara, aussi appelé « Akiba », est le quartier incontournable de Tokyo pour les fans de culture populaire japonaise. En effet, la culture otaku y est à l’honneur avec des boutiques spécialisées dans les animes, les idols, les jeux vidéo et les produits high-tech. C’est pour cette raison que ce secteur de la capitale japonaise est souvent surnommé « la ville électrique ».

Pourquoi Akihabara est surnommé la ville électrique de Tokyo ?

Akihabara est une zone bien particulière de Tokyo. Ce quartier s’est développé en plusieurs phases, créant des strates de magasins spécialisés dont certains existent depuis plus d’un demi siècle. Chacune de ces étapes a donné à ce district son charme actuel. Le meilleur moyen de vous expliquer pourquoi Akiba est un temple urbain à l’honneur de la culture pop japonaise est de vous raconter l’histoire de ce quartier hors du commun.

Un marché noir de composants électroniques

Akihabara est devenu un quartier animé de Tokyo après l’ouverture de la gare d’Akihabara, en 1890. Cette station en faisait un lieu de transit pour les marchandises. Un marché vendant des fruits et légumes est alors apparu dans ce district de la capitale japonaise.

Akihabara, tel qu’on le connait aujourd’hui, a commencé à se développer durant l’occupation américaine après la Seconde Guerre Mondiale. A cette époque, le quartier accueillait un énorme marché noir de composants électroniques qui a fait la popularité de ce lieu. En effet, l’après-guerre a été une période difficile pour la population japonaise. Tout le monde se débrouillait comme il pouvait pour survivre. Le matériel de contrebande était donc un moyen simple de réparer les produits électroniques défectueux.

Cette période de crise n’a pas duré très longtemps, puisque le Japon a connu un boom économique sans précédent jusqu’à la fin du XXe siècle. Cette vigueur nouvelle sur les marchés ainsi que la liberté dont jouissait les revendeurs d’Akihabara ont constitué les bases d’un environnement entreprenarial. Progressivement, les contrebandiers ont laissé leurs places à des magasins d’électroniques, dont certaines sont devenus des chaînes rencontrant un succès national.

La micro-informatique et les jeux vidéo

Au cours des années 80, la vente de pièces détachées pour les appareils électroménagers ne cessent de baisser. Les commerçants du quartier se tournent peu à peu vers un nouveau secteur qui commence à envahir les foyers et les bureaux japonais : l’informatique.

Quelques années plus tard, avec le développement de l’industrie vidéoludique japonaise, c’est au tour des consoles, MSX et cartouches de jeux vidéo d’envahir les rayons de ces grands magasins. Des petites boutiques spécialisées dans ce secteur ont alors ouvert leurs portes à Akihabara, pour le plus grand plaisir des otakus.

C’est ainsi qu’Akihabara a acquis un statut particulier pour les joueurs de jeux vidéo à Tokyo. Des salles d’arcade se sont donc installées à proximité immédiate des magasins vendant des micro-ordinateurs et des jeux vidéo.

Le paradis des otakus

Plus récemment encore, les magasins d’électronique et de jeux vidéo ont fait un peu de place pour d’autres genres de boutiques vendant des produits culturels dérivés de mangas, d’animes et de la J-Pop. C’est en grande partie parce qu’Akihabara attirait déjà un public otaku que ces nouvelles boutiques spécialisées ont pu élire domicile dans ce quartier de Tokyo.

Ces nouvelles enseignes ont influencé l’image de ce district de Tokyo. Aujourd’hui, vous ne pouvez plus poser vos yeux quelque part dans le quartier sans voir une illustration tirée d’un manga ou d’un anime.

Les AKB48 et l’Akiba-Kei

Le AKB48 Theater est l’endroit dans lequel se produit le groupe d’idols le plus populaire du Japon : les AKB48. « AKB » est la contraction d’Akiba, et 48 correspond au nombre de membres dans le groupe. Oui, vous avez bien lu. Il s’agit d’un girl band composé de 48 jeunes femmes représentant les idéaux féminins des personnes qui fréquentent habituellement Akihabara. Le groupe existe depuis 2005, mais la formation est constamment renouvelée pour apporter un peu de « fraîcheur » dans l’effectif.

Les AKB48 suivent les archétypes de ce qu’on appelle l’Akiba-kei, un terme qui peut être traduit par « le style d’Akihabara ». Ce concept apparu dans les années 1980 définis tous les stéréotypes de ce que les otakus qui fréquentent Akiba aiment. C’est-à-dire les mangas, la fantasy, les nouvelles technologies, les robots et les jeunes femmes infantilisées.

Tokyo est une ville immense et l’Akiba-kei n’est qu’une seule sous-culture tokyoïte parmi tant d’autres. On parle également de Shibuya-kei ou d’Urahara-kei.

Les visites guidées d’Akihabara que je recommande

Akiba étant un quartier très touristique de Tokyo, vous n’aurez aucun mal à trouver des guides pouvant vous présenter les meilleurs recoins de la ville électrique. Voici quelques unes des visites guidées de ce quartier que je recommande aux touristes novices.

Faites le tour d’Akihabara, la ville électrique, en kart

Tour d’Akihabara en Kart avec un guide qui parle anglais

Parcourez les rues de la ville électrique en kart. Vous pourrez vous déguiser avec vos amis et suivre un guide anglophone qui vous fera découvrir le quartier préféré des otakus sous un angle différent.

Découvrez Akihabara en compagnie d’une maid

Visite guidée en groupe et tour privé d’Akihabara en français, anglais ou japonais

Suivez une maid qui vous présentera des lieux authentiques qui sont peu connus des touristes. Cette visite guidée de deux heures et demie inclue une pause rafraichissante dans un maid café du quartier.

Un tour d’Akihabara pour les fans d’anime et de cosplay

Visite guidée sur mesure d’Akihabara en anglais

Sachiko, votre guide, vous fera visiter différents lieux de la ville électrique en fonction de vos anime et manga préférés. Vous pourrez également essayer un costume de votre choix !

Les choses à faire et à voir à Akihabara ?

Chuo-dori

Le terme Chuo-dori peut être traduit par « Rue centrale » et ce nom va parfaitement bien à ce long axe qui traverse Akihabara. C’est dans ce boulevard que vous trouverez les plus grands magasins d’électroniques et de manga du quartier.

Chuo-dori, la rue principale d’Akihabara, à Tokyo. Photo par Michaël da Silva Paternoster pour Nipponrama.

Je vous conseille de faire le tour de cette longue avenue avant de vous aventurer dans les plus petites rues d’Akihabara. Les bâtiments les plus iconiques de la ville électrique sont sur cet axe. Vous auriez tort de l’éviter !

Si vous venez le dimanche après-midi, vous pourrez profiter encore plus d’Akiba, puisque son axe principal est fermé aux véhicules de 13 heures à 18 heures.

Les salles d’arcade

En plus de ces nombreux magasins vendant des jeux vidéo, Akihabara est également connu pour ses nombreux arcardes dans lesquels les joueurs les plus aguerris se rencontrent pour réaliser des performances surhumaines. Rendez-vous dans l’un de ces nombreux établissements dédiés au jeu pour comprendre le véritable sens de l’expression « Pro Gamer ».

Mais rassurez vous, les arcades ne sont pas réservés qu’aux bons joueurs. Vous pourrez vous aussi essayer les derniers jeux qui cartonnent au Japon tout comme des grands classiques.

Club Sega
Club Sega

Sega existe toujours ! Si cette entreprise qui a envahi les salons avec ses consoles de jeux vidéo dans les années 90 ne fait plus trop parler d’elle depuis l’échec de la Dreamcast, elle est toujours parmi les leaders des jeux d’arcade au Japon. Vous trouverez plusieurs bâtiments rouges dédiés à ce type de jeu à Akihabara.

Taito Hey
Taito Hey

Une salle d’arcade réputée pour ses nombreux jeux de combat retro réalisés par SNK et Namco. L’atmosphère est très différente de celle proposée dans les Club Sega, puisque Taito Hey est à mi-chemin entre une salle d’arcade et un musée en l’honneur de l’âge d’or du jeu vidéo japonais.

Tokyo Leisure Land
Tokyo Leisure Land

Tokyo Leisure Land vise un autre public que les salles d’arcade citées précédemment. Cette salle d’arcade propose des jeux de rythme sur cinq étages. Vous pourrez tenter de faire des High Score sur des guitares, des tambours traditionnels japonais ou des tapis de danse. Un lieu à éviter si vous avez les oreilles fragiles.

Les sanctuaires à proximité d’Akiba

Même s’il ne s’agit pas d’un quartier réputé pour son respect des traditions japonaises, Akihabara est située à proximité de deux sanctuaires shintoïstes importants.

Kanda Myojin

Sanctuaire Shinto

Il s’agit de l’un des plus vieux sanctuaires shinto de la capitale japonaise. Sa proximité avec Akiba en a fait un lieu de culte fréquenté par les technophiles. Pour cette raison, vous pourrez y acheter des talismans protégeant les appareils électroniques.

Daijingu

Sanctuaire Shinto

Ce sanctuaire shinto est un peu moins réputé que le Kanda Myojin. Pourtant, il est assez important, puisqu’il est une annexe au grand sanctuaire Ise Jingu, l’un des lieux de culte les plus important pour les shintoïstes.

Faire du shopping à Akihabara

Les grands magasins d’électronique

Plusieurs des grandes chaînes spécialisées dans les produits électroniques ont installé leurs boutiques porte-étendard sur la Chuo-Dori, l’avenue principale d’Akihabara. Vous pourrez y trouver des appareils photos, ordinateurs, téléviseurs, smartphones dernier cri ou encore des pièces détachées.

Certains de ces chaînes de magasins ont même plusieurs boutiques dans le quartier. C’est le cas, par exemple, de Laox ou Sofmap qui ont plusieurs établissements spécialisés dans différents types de produits. Il faudra donc vous renseigner à l’avance pour savoir dans quel magasin acheter le genre de produit que vous recherchez. C’est en partie pourquoi j’ai créé ce guide sur les magasins d’Akihabara.

Bic Camera
Bic Camera

L’une des boutiques les plus imposantes d’Akihabara. Les sept étages de ce mégastore sont dédiés aux produits électroniques et high-tech. Un des étages est dédié aux objets d’occasions, consoles de jeux vidéo, mangas et animes.

Yodobashi Camera
Yodobashi Camera

Le mégastore de 9 étages de cette enseigne populaire dans tout le Japon se trouve juste en face de la sortie Est de la gare d’Akihabara. Vous pourrez vous perdre pendant des heures dans ses rayons de produits high-tech.

Sofmap
Sofmap

Cette chaîne possède six boutiques rien qu’à Akihabara. Outre leur magasin phare, les cinq autres établissements sont spécialisés dans des types de produits : CDs, jeux vidéo, appareils Apple, matériel informatique d’occasion…

Laox
Laox

Le magasins phare de cette enseigne est réputé pour offrir le plus large choix de produits détaxés pour les touristes étrangers. Vous y trouverez de nombreux types d’appareils, mais également des jeux vidéo et des souvenirs.

Akihabara Radio Kaikan
Akihabara Radio Kaikan

Ce bâtiment a façonné Akihabara puisque c’est ici que les plus anciens magasins d’électronique du quartier se trouvent. En parcourant les allées étroites de cette trentaine de boutiques, vous pourrez faire votre choix parmi des millions de composants électroniques, mangas et cartes à jouer.

LABI
LABI

Ce magasin est juste en face de la gare d’Akihabara. Il propose un large choix de produits informatiques et d’appareils électroménagers. Vous pourrez également y dénicher quelques accessoires qui vous permettront d’améliorer votre expérience bureautique.

Akky
Akky

Cette petite chaîne de magasins a deux adresses à Akihabara où elle vend des produits importés et du matériel d’occasion. La plupart des références disponibles dans ces boutiques sont detaxées pour les touristes étrangers.

Janpara
Janpara

Des magasins où vous pourrez trouver des produits high-tech d’occasion ou reconditionnés à des prix imbattables. Les Japonais ont la réputation de prendre soin de leur matériel, vous pourrez donc acheter les yeux fermés des iPhone ou des ordinateurs.

ONODEN
ONODEN

Une boutique spécialisée dans les produits électroniques et informatiques étrangers. La plupart de leurs vendeurs parlent anglais, ce qui est bien pratique si vous cherchez quelque chose de bien spécifique.

Tous ces mégastores proposent aux touristes étrangers de faire leurs achats en duty-free. Il peut donc être très avantageux de faire du shopping à Akihabara si vous souhaitez acheter du matériel électronique. Mais gardez à l’esprit que la garantie ne fonctionnera qu’au Japon, que le produit sera paramétré en japonais et que le voltage japonais peut être différent de celui de votre pays.

Les magasins d’anime, de mangas et de figurines

A Akiba, vous aurez l’embarras du choix si vous cherchez à vous procurer une figurine de l’un de vos personnages de manga préféré. De nombreuses boutiques tenues par des revendeurs ou les fabricants de font concurrence le long de l’avenue Chuo-Dori et dans les petites rues d’Akihabara.

Mandarake
Mandarake

Cette chaîne de magasins rachètent les produits dont les collectionneurs ne veulent plus. La boutique d’Akihabara est l’une des plus grande du Japon. Vous pourrez y trouver des figurines, des jeux vidéo et livres très rares à de bons prix.

Akihabara Gachapon Kaikan
Akihabara Gachapon Kaikan

Les gachapons sont des distributeurs de petites figurines en plastique que vous pouvez obtenir pour quelques centaines de yens. C’est la spécialité d’Akihabara Gachapon Kaikan qui compte plus de 500 machines de ce genre.

Animate
Animate

Animate est une chaîne de magasin réputée pour son largre choix d’animes, de mangas, de figurines et de cartes à collectionner. La boutique d’Akihabara est le lieu parfait pour trouver des cadeaux à offrir à vos amis fans de la culture otaku.

Kotobukiya
Kotobukiya

L’un des fabricants de figurines le plus réputé du monde a aussi sa boutique à Akihabara. Vous pourrez parcourir des espaces dédiés à des licences populaires telles que Monster Hunter ou [email protected] dans ce magasin de cinq étages.

Comic Toranoana
Comic Toranoana

Ces deux magasins sont spécialisés dans la vente de doujinshis. Même si vous y trouverez des oeuvres officielles, la plupart de leurs articles sont réalisés par des fans. Si vous êtes en famille, sachez que de nombreux rayons sont réservés aux adultes.

Melonbooks
Melonbooks

Une autre chaîne de magasin spécialisée dans la vente de doujins. Vous pourrez comparer leurs prix avec ceux de Toranoana, pour vous assurer que vous faites vraiment une affaire. Le magasin d’Akiba est très proche de la gare.

Les magasins de jeux vidéo

Akihabara est l’un des meilleurs endroit pour agrémenter votre ludothèque de pièces japonaises extrêmement rares. Les magasins de ce quartier ont la réputation d’appliquer des prix plus élevés que dans le reste du Japon. Mais vous ne trouverez pas plus de choix que dans ce district de l’Est de la capitale japonaise.

Super Potato
Super Potato

Cette boutique située dans une petite rue d’Akihabara est connue pour proposer un très large choix de jeux vidéo anciens. Tous les fans de retro gaming apprécieront ce musée où la plupart des pièces sont à vendre (à des prix pas toujours compétitifs, malheureusement).

Gamers
Gamers

Comme son nom l’indique, cette enseigne qui a plusieurs boutiques à Akihabara cible les fans de jeux vidéo en tous genres. Vous pourrez également mettre la main sur des jeux vidéo, CDs et films dans ces magasins.

Trader

Cette chaîne de magasins possède plusieurs adresses à Akihabara. Leurs rayons de produits d’occasion recelent de nombreux trésors pour les collectionneurs de jeux vidéo, de DVDs et d’autres médias.

Les centres commerciaux

Quelques centres commeciaux proposant des magasins plus classiques se trouve à proximité d’Akihabara. En voici deux qui sont plutôt intéressants.

Akihabara Crossfield Plaza

Subtitle for this block

Ce complexe composé de deux grand bâtiments, UDX et Daibiru, montre les nouvelles ambitions commerciales du quartier. En plus d’y trouver de nombreux restaurants, vous pourrez visiter gratuitement l’Anime Center et sa boutique de souvenirs pour otakus du monde entier.

Manseibashi

Subtitle for this block

Ce vieux bâtiment ce trouvant le long d’un canal est en fait une ancienne gare désaffectée. Cette structure a récemment été rénovée pour devenir une galerie marchande. L’atmosphère de Manseibashi est bien loin de la culture otaku qui submerge le reste du quartier.

Les autres magasins

Votre sessions de shopping à Akiba ne s’arrêtera pas aux quelques types de magasins que je vous ai déjà présenté. En effet, ce quartier de Tokyo accueille des adresses qui sont inclassables ailleurs.

M's: Pop Life
M’s: Pop Life

Ce centre commercial est réservé aux adultes, puisqu’il s’agit d’un sex shop géant de sept étages. Les visiteurs avertis pourront y trouver des accessoires et « jouets » excentriques ainsi qu’un large choix de films japonais pour tous les fantasmes.

Don Quijote
Don Quijote

Cette chaîne de magasin japonais est connue pour vendre tout et n’importe quoi. Ses rayons sont remplis de gadgets et de sucreries en tous genres. Le magasin d’Akihabara a la particularité d’accueillir quotidiennement des concerts d’AKB48.

Tsukumo Robot Kingdom
Tsukumo Robot Kingdom

Cette boutique s’est spécialisée dans la vente de matériel pour la robotique. Vous trouverez quelques robots en vente. Mais vous pourrez également y acheter des pièces détachées ou des kits pour concevoir votre propre robot.

Les restaurants et cafés d’Akihabara

Les maid cafés

Les maid cafés sont une spécificité d’Akihabara. De nombreux touristes viennent dans ce quartier de Tokyo pour découvrir ces bistrots dans la plupart desquels les serveuses sont habillées en tenue inspirées par les soubrettes françaises. Elles traitent tous les clients comme des rois en les nommant « goshujin-sama », ce qui pourrait être traduit par « maître ».

Le premier maid café a ouvert ses portes à Akihabara en 2001. Ce concept s’est popularisé dans le quartier durant les années suivantes, et d’autres établissements proposant des services similaires sont apparus. Certains de ces cafés ont des thèmes légèrement différents puisqu’ils s’inspirent de l’école ou de l’armée.

Même s’il existe quelques maid cafés ailleurs au Japon, c’est bien à Akihabara que vous en trouverez le plus ! Profitez donc de votre visite dans ce quartier pour faire un tour dans ce type d’établissement.

Les cafés à thème

Plusieurs licences et marques ont leurs propres restaurants et cafés à Akiba. C’est une façon pour les otakus de s’immerger encore plus dans les univers qui les passionnent.

Square Enix Café
Square Enix Café

Ce restaurant situé au premier étage du magasin Yodobashi Akiba a une carte composé de nombreux plats et boissons inspirés par des licences de J-RPG tels que Final Fantasy ou Dragon Quest.

Final Fantasy Eorzea Café
Final Fantasy Eorzea Café

Ce café est inspiré par Final Fantasy XIV. Il reprend le design d’un des lieux phares de ce MMORPG : Carline Canopy. Tous les plats et boissons sont nommés d’après des éléments du jeu.

Gundam Café
Gundam Café

Les méchas les plus connus du Japon ont leur propre café à Akihabara. Vous pourrez y goûter des plats et boissons inspirées par cette série d’animation japonaise culte.

AKB48 Cafe and Shop
AKB48 Cafe and Shop

Cet établissement met à l’honneur le groupe d’idols japonaises le plus populaire : AKB48. Vous pourrez y acheter des produits dérivés et goûter des plats conçus par les membres du groupe.

Cafés à animaux

Le Japon a souvent des modes étranges. Les cafés dans lesquels vous pouvez déguster de délicieuses pâtisseries en compagnie d’animaux domestiques sont l’une de ces tendances apparues il y a plus d’une dizaine d’années.

Comme Akihabara est un quartier touristique de la capitale japonaise, il est normal d’y trouver ce genre de curiosité. Vous pourrez donc essayer cette activité étrange si vous n’êtes pas allergique aux poils ou aux plumes.

🐈

Cafés à chat

Plusieurs cafés d’Akihabara vous permettent de boire en compagnie de félins. Ce type d’établissements s’est popularisé partout à Tokyo, donc vous pourrez également faire ce genre de halte ailleurs dans la capitale japonaise si vous êtes un ami des animaux.

🦉

Café à hiboux

Akiba Fukurou et Owl no Mori ne sont pas des cafés comme les autres, puisqu’il vous permet de vous désalterer en compagnie d’hiboux. C’est l’une des attractions favorites du quartier pour les touristes venant visiter la capitale japonaise.

Les meilleurs ramens de Tokyo

Akihabara est réputé pour ses nombreux réstaurants de ramen. Il y a tellement d’établissement proposant ce genre de plat que seuls les cuistots capables de proposer les meilleurs bols de nouilles ont réussi à sortir leur épingle du jeu. Cette forte concurrence a donc poussé tous les restaurants de ramen d’Akihabara à se surpasser.

En bref, si vous souhaitez essayer un bol de ramen authentique, faites-le à Akihabara. Vous aurez la garantie de goûter à un plat preparé avec soin.

Que faire pendant la nuit à Akihabara ?

Akihabara de nuit.
Akihabara de nuit. Photo par Michaël da Silva Paternoster pour Nipponrama.

Akihabara ne fait pas partie des endroits de Tokyo les plus populaires pour sortir le soir. Mais, si vous êtes un otaku ou simplement un amateur de mangas, vous pourrez y trouver quelques activités intéressantes à faire une fois la nuit tombée.

Où est Akihabara ?

Akiba se trouve à l’Est de l’arrondissement central de Chiyoda. D’autres quartiers touristiques sont à proximité de la ville électrique, comme Asakusa, Ueno ou Ryogoku.

Comment se rendre à la gare d’Akihabara ?

La gare d’Akihabara est desservie par de nombreuses lignes de train très pratique. C’est d’ailleurs pour cette raison que le quartier s’est développé à partir du XIXe siècle.

Trois lignes de trains opérées par Japan Railway passent par cette station. Il s’agit de la ligne circulaire Yamanote et des lignes Kehin-Tohoku et Chuo-Sobu. Les lignes Yamanote et Chuo vous permettront d’accéder rapidement à la plupart des quartiers touristiques de Tokyo.

Deux autres lignes gérées par d’autres compagnies ferroviaires se trouvent également dans ce secteur : la ligne Hibiya et le Tsukuba Express.

  • Depuis Shibuya : Le moyen le plus simple pour rejoindre Akiba est de prendre la ligne Yamanote. Le trajet vous prendra une demie heure. Vous pouvez également décider de vous arrêter à la gare de Suehirocho sur la ligne Ginza. Cela vous permet de ne pas faire de changement, et vous ne serez qu’à quelques minutes à pied de la ville électrique.
  • Depuis Shinjuku : La façon la plus rapide de rejoindre Akihabara depuis Shinjuku est de prendre la ligne JR Chuo-Sobu qui traverse la capitale japonaise sur un axe Ouest-Est. Vous pouvez également prendre la ligne JR Yamanote qui fait le tour de la plupart des quartiers les plus populaires de Tokyo.
  • Depuis la gare de Tokyo : Akihabara n’est qu’à 4 minutes de la gare de Tokyo en passant par la ligne JR Yamanote.
  • Depuis Ikebukuro : Le trajet ne vous prendra que 20 minutes. Il vous suffira simplement d’utiliser la ligne JR Yamanote.
  • Depuis Harajuku : La gare d’Harajuku se trouve également sur la ligne Yamanote. Puisque ces deux stations sont situées aux opposés de la ligne circulaire de la capitale japonaise, il vous faudra environ 35 minutes pour compléter ce trajet.
  • Depuis Asakusa : La ligne Tsukuba Express vous permettra de relier la gare d’Akihabara avec celle d’Asakusa en moins d’une quinzaine de minutes. Vous pouvez également décider de vous arrêter à la gare de Suehirocho sur la ligne Ginza, pour une durée de transit équivalente.

Hôtels à proximité d’Akihabara

Akihabara fait partie de ma liste de quartiers dans lesquels je recommande aux touristes de chercher leur hôtel à Tokyo. Je vous invite donc à jeter un oeil à mes listes des meilleurs hôtels dans ce secteur de la capitale japonaise.

💊
Capsule hotels à Akihabara

Il y a plusieurs établissements qui proposent de dormir dans des capsules à Akiba. J’ai fait une liste qui regroupe les meilleurs d’entre eux pour que vous puissiez trouver facilement l’hôtel dans lequel vous essayerez cette expérience futuriste.

D’où vient le nom « Akihabara » ?

Durant l’époque Edo, Akihabara se trouvait aux portes de la capitale japonaise. Cela en faisait un lieu de passage incontournable pour se rendre dans le Nord-Ouest du Japon. C’est pour cette raison que de nombreux artisans et samouraïs de bas rang se sont installés dans ce quartier au cours de cette période.

Malheureusement, ce secteur d’Edo était souvent victime d’incendies. C’est après l’un d’entre eux que les autorités ont décidé de construire un sanctuaire en l’honneur du dieu du feu à cet emplacement. Ce lieu de culte était surnommé Akiba Jinja, d’après le nom de la divinité qu’il honorait.

La zone située autour de ce sanctuaire a donc pris le nom d’Akibagahara, ce qui signifie « Le champs des feuilles d’automne ». Celui-ci sera raccourci plus tard en Akihabara. Ce quartier a conservé ce nom jusqu’à nos jours, même si le temple qui lui a donné à été déplacé dans l’arrondissement spécial de Taito.

Akihabara ou Akiba ?

« Akiba » est simplement la contraction de « Akihabara ». C’est une chose d’assez courante dans la langue japonaise. Les expressions ou noms propres qui sont trop longs peuvent être raccourcis, surtout à l’oral, afin d’économiser quelques syllabes.

Même si le nom officiel du quartier reste Akihabara, les personnes qui le fréquente souvent préfèrent souvent utiliser la forme contractée.

Les quartiers similaires à Akihabara

D’autres quartiers ont une atmosphère similaire dans des grandes villes japonaises. C’est notamment le cas de Denden Town à Osaka ou d’Osu à Nagoya.

A Tokyo, Nakano est une alternative sérieuse à Akihabara. Ce quartier de l’Ouest de la capitale japonaise est réputé pour ses boutiques vendant des produits vintages issus de la pop culture japonaise de l’ère Showa.

Sources et licences : Les photos présentent sur cette page ont été prises par Michaël da Silva Paternoster pour Nipponrama ou ont été capturée par des photographes tiers. Toutes les photos qui n’ont pas été prises par Michaël da Silva Paternoster sont sous licence Creative Commons. LA PHOTO « Akiba Maid » A ÉTÉ PRISE PAR KIKS BALAYON, ELLE EST SOUS LICENCE CREATIVE COMMONS Attribution Non-commercial non-derivs 2.0 Generic. La photo « Akihabara at night » a été prise par Keng Susumpow, elle est sous licence Creative Commons Attribution 2.0 Generic. Les logos des marques présentées sur cette page sont la propriété de leurs entreprises respectives. La photo « mAAch ecute Kanda-Manseibashi » a été prise par Seungbong Lee, elle est sous licence Creative Commons Attribution NON-COMMERCIAL NON-DERIVS 2.0 GENERIC.