Comment dire « Je t’aime » en japonais : Aishiteru ou Suki da yo ?

Comment dire « Je t’aime » en japonais : Aishiteru ou Suki da yo ?

Comment dire « Je t’aime » en japonais : Aishiteru ou Suki da yo ? 1920 1080 Michaël da Silva Paternoster

Apprendre à dire « Je t’aime » en japonais n’est pas une chose aisée. La culture nippone ne facilite pas les déclarations d’amour. De plus, il existe de nombreuses façons d’exprimer ses sentiments dans la langue japonaise. Alors faut-il utiliser « Ai shiteru », « Suki da yo », « Daisuki da » ou bien « Koi wo suru » pour dévoiler ses sentiments ?

Dans cet article, nous allons voir différentes façons de dire « Je t’aime » en Japonais. Je tenterai de vous présenter les nuances qui existe entre toutes ces expressions. Car elles expriment différentes formes d’amour. Mais pour commencer, je vais vous expliquer pourquoi il est difficile d’exprimer son amour pour quelqu’un au Japon.

Les déclarations d’amour dans la culture japonaise

Ici, on touche à un point sensible de la culture japonaise. En effet, il faut savoir qu’il est vraiment difficile d’exprimer ses sentiments dans la langue japonaise.

La plupart des Japonais ne disent pas « Je t’aime » comme on le ferait dans le reste du monde. Les Nippons trouvent cela vraiment embarassant de révéler leur amour, même dans le cadre privé. Ils peuvent parfois percevoir les déclarations d’amour comme quelque chose d’étrange.

« Veux tu devenir mon petit copain / ma petite copine ? »

En venant vivre au Japon, vous pourriez bien entendre ces phrases après un rendez-vous galant : « Veux-tu devenir mon petit copain ? » ou « Veux-tu devenir ma petite copine ? ».

Si les Japonais ont du mal à évoquer leurs sentiments, ils n’hésitent pas à définir clairement la nature de leurs relations. Cela peut sembler étrange pour des occidentaux, mais c’est totalement normal dans de nombreuses cultures d’Asie de l’Est. Prenez donc cette question très au sérieux.

Suki et Daisuki, un amour familier

Les termes Suki et Daisuki veulent littéralement dire « Bien aimer ». Daisuki insiste juste un peu plus sur ce coup de coeur. Mais autrement, vous pouvez utiliser ces deux expressions pour dire que vous apprécier quelqu’un ou quelque chose.

Par extention, vous pouvez également employer Suki et Daisuki dans un sens qui relève plus de l’amour passionnel. Une composante culturelle rend même ces termes plus communs que les vraies mots qui définissent l’Amour avec un grand A. Je les évoquerai plus tard dans cet article.

Suki da yo, « je t’aime bien » en Japonais

きだよ。
Suki da yo.
Je t’aime bien.

Cette phrase est couramment utilisée dans la vie quotidienne. Elle révèle à l’interlocuteur que vous avez des sentiments pour lui. C’est à ce dernier d’interpréter la force de votre amour pour lui.

Pour éviter tout malentendu, ne la dites pas à des gens avec qui vous entretenez des relations amicales. J’imagine déjà vos amis japonais se sentir mal à l’aise parce qu’ils pensent que vous tentez de sortir de la Friend-zone. Alors qu’en fait, vous y êtes bien parce que cela vous permet d’économiser en chocolat à la Saint-Valentin, et en KFC à Noël.

Veuillez noter que les mots Da et Yo sont optionnels dans cette phrase.

Da est la version informelle de Desu. Cette dernière expression, qui n’est pas un verbe, a plus ou moins la même fonction que notre auxiliaire Être.

Quant à Yo, c’est une particule qui met l’accent sur le propos énoncé. En ajoutant cela à la fin de votre phrase vous insistez sur le fait que vous savez de quoi vous parlez. Dans ce cas, c’est de vos sentiments qu’il s’agit. On vous croira donc sur parole.

Daisuki da, « je t’apprécie beaucoup » en Japonais

だいきだ。
Daisuki da.
Je t’apprécie beaucoup.

Cette phrase prête moins au doute. Daisuki est un mot fort.

Le kanji 大 apposé devant le mot Suki signifie « Grand ». Son ajout permet de dire que vous appréciez réellement quelque chose ou quelqu’un.

Daisuki sous-entend que vous êtes un grand fan de quelque chose, lorsque vous parlez d’un objet, d’un aliment ou encore d’une équipe sportive. C’est également le cas quand vous parlez d’un artiste, d’un sportif ou d’une toute autre personnalité célèbre.

Mais lorsque vous prononcez cette phrase à quelqu’un, cela sous-entend que vous avez des sentiments forts pour cette personne. Ces sentiments doivent être au-delà de l’amitié.

Suki yanen, « Je t’aime bien » dans le dialecte du Kansai

きやねん。
Suki yanen.
Je t’aime bien.

Il existe de nombreuses façons de dire « Je t’aime » dans des dialectes locaux du Japon. Suki yanen est une manière d’exprimer son amour en Kansai-ben, le dialecte d’Osaka.

Cette expression est très populaire dans tout le Japon. Elle est même utilisée comme nom pour une célèbre marque de soupe de nouilles instantanées.

Faire le grand saut, dire « Je t’aime » en Japonais

Le kanji de l'amour

愛, kanji qui se prononce « Ai » en japonais, est le caractère qui représente le mieux le concept d’amour dans les cultures occidentales. Ce caractère d’origine chinoise peut aussi bien être utilisé pour parler de relations amoureuses ou d’affection entre membres d’une même famille. Les expressions qui utilisent « 愛 » sont les façons les plus intimes de dire « je t’aime » à quelqu’un en japonais.

Ai shiteru

あいしてる。
Aishiteru.
Je t’aime.

Avec Ai shiteru, qui est parfois transcrit en Aishiteru, on dévoile sérieusement ses sentiments. Cette expression est la façon la plus forte d’exprimer son amour pour quelqu’un.

Cependant n’espèrez pas entendre Ai shiteru à tout bout de champs si vous êtes dans une relation passionnelle avec un(e) Japonais(e). Les amoureux japonais utilisent avec parcimonie ce terme qui est certainement la chose la plus forte qu’ils peuvent exprimer par des mots.

Ne soyez donc pas blessé si votre partenaire japonais(e) ne vous dit pas « Je t’aime » tous les jours.

Ai shitemasu

あいしています。
Aishitemasu.
Je t’aime.

Ai shitemasu, parfois transcrit en Aishitemasu, est la forme formelle de Ai shiteru. Je ne vois pas trop dans quel contexte vous pourriez l’utiliser, puisque vous êtes supposé prononcer ces mots à l’élu(e) de votre coeur. Je ne vois pas pour quelles raisons vous utiliseriez cette forme polie pour vous adresser à une personne avec qui vous avez, ou vous souhaitez, partager une relation intime.

Peut-être si votre partenaire est issue d’une famille aristocratique ? Ou bien, si l’élu de votre coeur est votre professeur ou supérieur hiérarchique ?

Exprimer son amour par le silence

En réalité, les phrases tels que « Ai shiteru » sont très rarement prononcées dans le quotidien des Japonais. Le Japon est bien différent de ce que l’on peut voir dans les dramas ou les films romantiques. Les hommes japonais expriment pratiquement jamais leur amour à leur partenaire.

Les raisons derrière ce silence peuvent être nombreuses. Mais le terme « Ai » est souvent trop lourd à porter. Dans la langue japonaise, chaque mot à son importance, chaque son rajoute un poids à ce que l’on veut exprimer. Ainsi, les Japonais jouent souvent aux équilibristes entre les mots et leurs vraies sentiments.

Malheureusement, cela se conclut la plupart du temps par un échec. L’individu étant incapable de jauger son langage par rapport à ses émotions. Le silence est alors la solution la plus facile à mettre en place.

Ce problème ne concerne pas que les déclarations d’amour. Les Japonais ont beaucoup plus de mal à exprimer leurs pensées que les occidentaux par exemple. D’une façon générale, ils préférent employer des phrases alambiquées pour transmettre des messages très simples.

Cependant, ne croyez pas que les Japonais n’expriment jamais leur sentiments. Ils sont souvent plus à l’aise avec les actions qu’avec le vocabulaire. Au Japon, vous recevrez souvent des présents ou de l’aide de la part des personnes qui vous apprécient.

Parler d’amour en Japonais

Le kanji de la romance

恋, kanji qui se prononce “Koi”, est l’un des caractères qui est le moins bien interprété par les étudiants qui apprennent le japonais. Beaucoup pensent que ce caractère chinois a le même sens que 愛, alors qu’il y a une subtilité. Le terme 恋 permet de décrire l’amour, mais pas de déclarer son affection directement à quelqu’un.

L’une des principales raisons de l’incompréhension autour du caractère 恋 est qu’il se trouve souvent dans le titre d’oeuvres romantiques, tels que des dramas ou des chansons d’amour. Car il est utilisé pour exprimer la romance qui se trouve dans l’oeuvre.

Pour faire simple, n’utilisez des expressions avec ce kanji qu’avec des personnes qui ne sont pas directement impliquées dans la relation amoureuse.

Koi wo suru

こいをする。
Koi wo suru.
Être amoureux.

Cette phrase ne permet que d’exprimer un état amoureux. Idéalement avec quelqu’un qui n’a rien à voir dans cette relation affectueuse.

Vous ne pouvez pas l’employer pour déclarer votre amour à quelqu’un en japonais. Si vous le faites, votre âme soeur risque de se dire que vous êtes un psychopathe, car cela ne sonne pas du tout naturel.

Comment dire « Tomber amoureux » en Japonais ?

こいちる
Koi ni ochiru.
Tomber amoureux.

Cette phrase veut littéralement dire « Tomber dans l’amour ». En effet, Ochiru est le verbe japonais à employer pour dire « Tomber ». Marrant, non ?

Dire « Je t’aime » avec un « Merci » ?

Certains couples japonais n’expriment jamais directement leur sentiments. Cela peut parfois durer des décennies sans que l’un ou l’autre ne prononce un « Ai shiteru », voire même un « Suki da yo ».  Cela ne veut pourtant pas dire qu’ils ne font jamais preuve d’affection l’un envers l’autre.

Ces personnes préférent souvent mettre en avant leur gratitude envers la personne qui partage leur vie plutôt que d’utiliser des mots d’affection. Un remerciement peut donc être une façon de dire que l’on tient à quelqu’un en Japonais.

21 façons de dire merci en Japonais

Un article détaillé qui vous expliquera comment remercier quelqu’un en japonais.

N’hésitez pas à laisser un commentaire dans cet article si vous n’avez pas compris les nuances entre ces expressions, ou si vous connaissez d’autres façons de dire « Je t’aime » en Japonais. J’y répondrai dès que j’aurai un peu de temps.

Michaël da Silva Paternoster

Français vivant au Japon depuis 2016. Je travaille en tant que manager et consultant en marketing pour plusieurs entreprises japonaises et étrangères.

All stories by : Michaël da Silva Paternoster